Nouvelles recettes

48 heures à Lisbonne

48 heures à Lisbonne


Lisbonne est rude sur les bords. Ses rues sont glissantes et inégales et ses murs sont fissurés et usés, mais l'atmosphère est contagieuse et la nourriture est délicieuse. Bien qu'elle soit tout aussi accessible que d'autres villes européennes, Lisbonne a une ambiance distincte à la fois accueillante et audacieuse. Même s'il connaît une sorte de renaissance, avec des discothèques et des restaurants plus chics qui apparaissent dans les quartiers de la ville, vous pouvez toujours trouver la meilleure nourriture dans ce trou sans prétention dans le mur en bas de la rue. Bien qu'elle gagne du terrain auprès des touristes, la ville a toujours l'air d'être un secret. Alors, voici comment je ferais 48 heures à Lisbonne…

Jour un

Chaque café sert du café portugais fort et l'une des nombreuses pâtisseries pour lesquelles Lisbonne est connue, le petit-déjeuner à Lisbonne est aussi simple que de sortir de votre porte et d'entrer dans le café le plus proche. J'en trouverais un avec des murs craquelés et colorés et un personnage derrière le comptoir de la pâtisserie qui peut vous donner un aperçu du quartier. L'un des meilleurs d'entre eux est Botica do Café - vous ne pouvez pas vous tromper.

Ensuite, je passerais par le Castelo de S. Jorge. Non seulement le château est un magnifique monument historique, mais le quartier qui l'entoure regorge d'activités et mérite d'être traversé. Même si le château est un point de repère, il grouille toujours de locaux qui y trouvent un bon répit de la ville. Il y a aussi généralement une femme qui chante du fado à proximité.

Prochaine étape : la plage. Costa da Caparica est l'une des plages les plus accueillantes de Lisbonne, servant du poisson frais et une sangria parfaite directement sur l'eau. Lorsque vous avez terminé avec le déjeuner, trouvez votre place sur le sable et détendez-vous - vous serez un converti Caparica en un rien de temps.

En rentrant en ville, faites un arrêt au célèbre et bien-aimé Pastéis de Belém pour une pâtisserie portugaise traditionnelle. Cette boulangerie est ouverte depuis 1837 et n'a probablement jamais vu un jour passer sans servir une longue file de Lisboètes et de visiteurs affamés. Commandez un pastel de nata (ou deux) - la tarte à la crème est l'instantané parfait des pâtisseries lisboètes. (Photo avec l'aimable autorisation de Flickr/pedro prats)

Dirigez-vous vers le toit de l'hôtel Bairro Alto alors que le soleil se couche pour prendre un verre et profiter de l'une des meilleures vues de la ville. Ensuite, je rentrais à la maison pour me changer, mais je ne m'attarderais pas longtemps.

Je ne pourrais jamais être convaincu de sauter le dîner au Café de Sao Bento. Ouvrez la porte, tirez un rideau de velours rouge et vous verrez une brasserie à l'ancienne avec des banquettes rouges, un éclairage tamisé et un bar classique en bois sombre à l'arrière. Ne regardez pas le menu ; commandez simplement leur plat signature - un steak cuit dans de l'ail et du lait, servi avec certaines des meilleures frites. Demandez une recommandation de vin rouge. (Photo gracieuseté de Flickr/nsfmc)

Si vous vous sentez toujours mobile vers le haut, la vie nocturne florissante de Lisbonne a différentes vitesses, du régulateur de vitesse au plein gaz. Optez pour des boissons décontractées (encore une fois avec une vue magnifique) au Chapitô ou passez une nuit blanche au club à plusieurs niveaux Incognito.

Jour deux

Après un café fort et une autre pâtisserie (vivre un peu), je commencerais par prendre un taxi pour Sintra. C'est un site du patrimoine mondial de l'UNESCO et c'est un endroit sauvage et magnifique à explorer - avec un château maure et l'imposante chaîne de montagnes nationale de Sintra. Je recommande d'abandonner tout semblant d'alimentation saine afin que vous puissiez essayer mosaïque (ou salami au chocolat) pendant que vous y êtes. Appelé "salami au chocolat" en raison de sa forme (et non de ses ingrédients), c'est l'un de ces desserts que vous essayerez de reproduire ou de trouver à tout prix chez vous, mais en vain. (Photo gracieuseté de Flickr/alvarosant)

Ensuite, je retournais à l'eau pour bronzer et me détendre à Guincho. Officiellement située à Estoril (à deux pas de Lisbonne), Guincho est une plage animée également appréciée des kitesurfeurs. Remontez au-dessus des rochers pour déjeuner à Mar do Inferno. Commencez par leur incroyable fromage, puis passez directement aux fruits de mer. Une bouteille de blanc devrait vous faire du bien ici aussi.

Le soir, j'allais à l'aquarium dans la partie nouvellement développée de la ville appelée Parque das Naçöes. Je sais que cela semble étrange, mais reste avec moi. Tout d'abord, cette partie de la ville compte un certain nombre d'excellents restaurants comme le Búfalo Grill, qui sert des churrascaria à la brésilienne, et República da Cerveja. (Photo gracieuseté de Flickr/epeigne37)

Ensuite, il est temps de frapper Casino Lisboa, juste au coin de la rue. C'est une touche de Vegas à Lisbonne, avec plusieurs restaurants et des spectacles dans tout le casino. Jouer dans un portugais extrêmement cassé avec un verre à la main, cependant, s'avère un souvenir durable (et hilarant).


Partager Toutes les options de partage pour : Les 12 douceurs portugaises incontournables

Des délicieuses tartes aux œufs au pudding au bacon, les pâtisseries portugaises sont chargées de jaunes d'œufs, de sucre et d'autres ingrédients riches. La plupart de ces desserts indulgents ont cependant une origine étonnamment pieuse : couvents et monastères catholiques.

Les religieuses et les moines du Portugal ont été les pionniers des sucreries du pays à partir du XVe siècle, lorsque le Portugal dominait les routes commerciales mondiales, y compris le commerce des épices, et que l'industrie sucrière coloniale était en plein essor. Dans la seule région d'Évora - à seulement une heure de route de Lisbonne - il y avait 11 couvents fabriquant des confiseries à la fin du XVIe siècle. "Nous parlons d'une petite région d'un petit pays comme le Portugal", explique Vitor Sobral, l'un des chefs acclamés de Lisbonne. « Le nombre de couvents et la diversité des douceurs qu'ils produisaient est incroyable.

Pourquoi les religieuses et les moines étaient-ils des acteurs si importants de la pâtisserie ? La légende raconte qu'ils amidonnaient leur linge avec des blancs d'œufs et devaient trouver une utilisation pour tous les jaunes en excès. Mais la vérité est qu'ils ont simplement eu le temps. Rita João et Pedro Ferreira, auteurs de l'encyclopédie portugaise de la pâtisserie Fabrico Próprio : La conception de la confiserie semi-industrielle portugaise, écrivent : « Ces lieux de foi et d'isolement étaient souvent de véritables laboratoires de création, où les religieux se consacraient à sauver d'anciennes recettes, ou à tester de nouveaux ingrédients venus du monde entier.

Les principaux ingrédients de ces bonbons sont les jaunes d'œufs et le sucre, en plus de la farine, des noix, de la cannelle, de la vanille, de la noix de coco et d'autres épices. Les moines et les nonnes avaient le sens de l'humour, aussi les pâtisseries portent des noms comme « double menton de l'ange » ou « lard du ciel ».

Même aujourd'hui, des siècles plus tard, plus de 200 types de délices sont préparés selon leurs recettes originales. Lisbonne abrite une scène de pâtisserie dynamique et diversifiée, avec des bonbons - y compris ceux de la tradition du couvent - fièrement exposés dans les vitrines des magasins à travers la ville. Recherchez les panneaux indiquant «Fabrico Próprio» (fait maison), attestant du caractère artisanal des pâtisseries.

Voici 12 spécialités portugaises à ne pas manquer et les meilleurs endroits pour les trouver à Lisbonne.

Bolo de Mel da Madeira (Gâteau au miel de Madère)

Avec ses nombreuses plantations de canne à sucre, l'île de Madère est devenue un important dépôt de production de sucre pour toutes les colonies du Portugal. Ce gâteau sombre et épicé est fait de miel de canne à sucre, de noix, de clous de girofle, d'anis étoilé et de cannelle, et a une forte saveur de mélasse. Le gâteau est considéré comme le plus ancien dessert de Madère, datant de 600 ans. Les insulaires de Madère le préparent généralement le 8 décembre, jour de l'Immaculée Conception, mais on le trouve toute l'année sur l'île ainsi qu'à Lisbonne. Remarque : Conformément à la tradition locale, le gâteau doit être coupé à la main et non au couteau.

Origine: Île de Madère
Où le trouver à Lisbonne : Mercearia Criativa Avenue Guerra Junqueiro 4A | +35 (1)2 18 48 51 98

Papos de Anjo (Double Menton de l'Ange)

Comme beaucoup d'autres bonbons portugais, Papos de Anjo nécessitent une énorme quantité de jaunes d'œufs - environ 20. L'un des bonbons les plus populaires de la province historique du Douro Litoral, sa création remonte au monastère de Santa Clara, dans la région nord, qui a été fondé au XVIIIe siècle.

Selon la plupart des recettes de ce bonbon, les jaunes doivent être fouettés jusqu'à ce qu'ils gonflent, puis le mélange est cuit jusqu'à ce qu'il soit ferme. Les pâtisseries obtenues sont ensuite bouillies légèrement dans du sirop de sucre parfumé principalement au rhum, à la vanille ou au zeste d'orange. Le produit fini peut être enveloppé dans une galette de communion et coupé en forme de demi-lune, ou conservé dans un sirop simple.

Origine: Région côtière du Douro (les plus célèbres viennent de la ville d'Amarante)
Où le trouver à Lisbonne : Chão das Almas Avenue de Rome 28B | +35 (1)2 11 33 78 65

Ovos Moles (œufs mous)

Les œufs mous d'Aveiro sont tellement adorés au Portugal qu'ils ont été la première pâtisserie conventuelle à recevoir un statut protégé de la Commission européenne. Ces gaufrettes délicates - qui sont en fait des gaufrettes de communion - sont fourrées d'une crème onctueuse de jaunes d'œufs et de sucre qui doit être cuite à une température très précise, de sorte que lorsque vous mordez dans la gaufrette, la crème de jaune d'oeuf fonde dans votre bouche. L'apparence de cette confection la rend particulièrement originale : Inspirée du paysage marin d'Aveiro, ovos taupes ont la forme de poissons, de coquillages et de tonneaux.

Origine: Aveiro
Où le trouver à Lisbonne : Casa dos Ovos Moles Calçada da Estrela 142 | +35 (1)9 19 30 37 88

Travesseiro de Sintra (Les oreillers de Sintra)

Tous les noms de bonbons portugais n'ont pas de thèmes célestes. Travesseiro, comme on appelle cette friandise, se traduit par "grand oreiller", un rappel que c'est quelque chose qui vaut la peine de rêver. (En fait, le nom vient de sa forme : le travesseiro est une pâtisserie rectangulaire à base d'amandes et de crème aux œufs.) Elle a d'abord été fabriquée à Casa Piriquita, une boulangerie fondée en 1862, dans la ville de Sintra. La petite-fille des fondateurs est tombée sur le travesseiro en lisant un livre de vieilles recettes et j'ai décidé de l'essayer. Selon les propriétaires de Piriquita, la recette contient également un ingrédient secret. Personne ne sait si c'est vrai, mais cela fait que les clients font la queue à la porte de Piriquita.

Origine: Sintra
Où le trouver à Lisbonne : Confeitaria Nacional Place de Figueira 18B | +35 (1)2 13 42 44 70

Découvrez le Portugal par vous-même

Vous pouvez désormais réserver un voyage gastronomique au Portugal, proposé par Eater and Black Tomato. Consultez l'itinéraire.

Pastel de Belém (Pâtisserie de Belém)

Un autre des desserts les plus légendaires du Portugal, cette recette de tarte aux œufs a été créée par les moines du monastère des Hiéronymites à Belém et plus tard vendue à une famille portugaise voisine qui a fait pastéis de Belem depuis. Leur pâtisserie, la célèbre Fábrica dos Pastéis de Belém, est le seul endroit où trouver de vrais pastéis de Belem très peu de gens connaissent la recette secrète des moines.

Trois chefs combinent les ingrédients à l'abri des regards indiscrets, puis un grand personnel assemble le bonbon à la main, y compris les croûtes. Bien que la recette soit secrète, quelques éléments se séparent pastéis de Belem des nombreuses autres tartes aux œufs du Portugal : la pâte feuilletée est légèrement salée et extrêmement croustillante, et la crème pâtissière est faite avec du lait - pas de la crème - ce qui la rend moins sucrée.

Origine: Belém, un quartier de Lisbonne
Où le trouver à Lisbonne : Fábrica dos Pasteis de Belém R. Belém 84-92 | +35 (1)2 13 63 74 23

Pastel de Nata (Tarte à la Crème)

Bien que le pastel de Belem recette reste un secret, il existe de nombreuses autres versions de la tarte aux œufs à travers le Portugal. Le pastel de nata est la nourriture la plus emblématique de Lisbonne, une ville où le temps semble s'être arrêté pour les petits plaisirs de la vie - en particulier la nourriture et les sucreries. La recette est devenue si populaire qu'il existe de nombreuses variantes parmi les pâtisseries et les boulangeries pour sa forme et sa garniture. Mieux expérimenté fraîchement sorti du four, saupoudré de cannelle et de sucre en poudre, mangez-en un - ou mieux encore, essayez-en plusieurs.

Origine: Lisbonne
Où le trouver à Lisbonne : Manteigaria Rua do Loreto 2 | +35 (1)2 13 47 14 92, Pastelaria Fim de Século Rua João Frederico Ludovice 28 | +35 (1)2 17 64 92 94, et Nata Lisbonne Rue de Prata 78 | +35 (1)2 13 47 21 44

Pastel de Feijão (Pâtisserie aux haricots)

Aussi connue sous le nom de gâteau aux haricots, cette pâtisserie est faite avec des haricots blancs cuits et en purée et des amandes. Une femme du nom de Joaquina Rodrigues, qui vivait dans la ville portugaise de Torres Vedras, a inventé ce bonbon à la fin du XIXe siècle. Ses proches ont transmis la recette, et au 20ème siècle, ses descendants ont ouvert des usines de confiserie qui ont rapidement connu un succès au-delà des frontières du village. La purée de haricots et les amandes râpées donnent aux petits gâteaux une texture ferme et équilibrent la douceur.

Origine: Torres Vedras
Où le trouver à Lisbonne : Fábrica do Pastel de Feijão Rua dos Remédios 33 | +35 (1)9 67 77 12 96

Pudim Abade de Priscos (Pudding au bacon portugais)

Manuel Joaquim Machado Rebelo, abbé de la paroisse de Priscos, était considéré comme l'un des plus grands cuisiniers portugais du XIXe siècle, connu pour préparer de somptueux banquets pour la famille royale. C'est l'une des rares recettes qu'il a partagées. Son pudding était célèbre non seulement pour son goût particulier et sa texture uniforme (ferme et veloutée jusqu'au bout), mais aussi pour ses ingrédients particuliers : porto et porc (généralement originaires des régions de Chaves ou de Melgaço). Vous pouvez à peine sentir la texture de la graisse de porc car elle se fond avec le goût incomparable des jaunes et des notes de porto, de cannelle et d'agrumes.

Origine: Braga
Où le trouver à Lisbonne : Café Lisbonne Largo de São Carlos 23 | +35 (1)2 11 91 44 98

Queijadas de Requeijão de Évora (Tarte au cheesecake d'Evora)

Comme pour beaucoup d'autres recettes portugaises, un queijada est une petite tarte sucrée (préparée avec du fromage ou du requeijão, un fromage portugais semblable à la ricotta) qui tient dans la paume de la main. Cette recette est originaire d'un couvent du sud du Portugal et est populaire à Évora, l'une des villes les plus historiques du pays et un site du patrimoine mondial de l'UNESCO. Le fromage de brebis ajoute une saveur piquante et une acidité qui s'équilibrent bien avec la douceur du sucre et du jaune d'œuf.

Origine: Évora
Où le trouver à Lisbonne : Casa dos Ovos Moles Calçada da Estrela 142 | +35 (1)9 19 30 37 88

Sericaia

Il s'agit d'un pudding aux œufs portugais traditionnel de la région de l'Alentejo. Les religieuses des couvents d'Elvas et de Vila Viçosa prétendent toutes deux être les créatrices du dessert, mais la version la plus traditionnelle de la recette est davantage liée à Elvas, où le dessert est garni des célèbres prunes de la région.

Le pudding a une quantité parfaite de douceur, avec un punch final de cannelle et une texture très lisse. Les ingrédients sont les mêmes que ceux des autres confiseries portugaises, mais Sericaia utilise également des blancs d'œufs pour créer une texture plus aérée, preuve que les nonnes pouvaient faire des miracles - elles étaient capables de créer des recettes entièrement différentes à partir de produits identiques.

Origine: Alentejo
Où le trouver à Lisbonne: Bica do Sapato Un Venue Infante D. Henrique, Armazém B Cais da Pedra a Sta Apolónia | +35 (1)2 18 81 03 20, Taberna da Rua das Flores Rue das Flores 103 | +35 (1)2 13 47 94 18

Torta de Azeitão (Tortas d'Azeitão)

Ce bonbon portugais commence par une fine feuille de génoise molle recouverte de crème de jaune d'œuf sucrée, saupoudrée de cannelle, puis roulée et coupée en morceaux de trois pouces. Selon la légende, la recette a été créée par Manuel Rodrigues, un aveugle devenu un fabricant réputé de gâteaux et de confiseries. Les tortas d'Azeitão sont des gâteaux traditionnels typiques de la région dont ils portent le nom dans le comté de Setúbal. Il a une texture merveilleuse : une génoise moelleuse et moelleuse avec une crème de jaune d'œuf veloutée créent la combinaison parfaite dans la bouche. Le citron et la cannelle coupent la douceur et lui donnent un goût équilibré qui se marie bien avec un verre de Moscatel de Setúbal, un vin doux également produit dans la région.

Origine: Azeitao
Où le trouver à Lisbonne : Doçaria de Azeitão (Parque das Nações) Gare do Oriente, Avenida Dom João II, Piso -1 | +35 (1)2 11 92 02 63

Toucinho do Céu (Lard du ciel)

L'utilisation de la graisse de porc est traditionnelle dans les confiseries portugaises. Le toucinho do céu, littéralement traduit par « bacon du ciel », est un gâteau aux amandes à base de saindoux de porc. Créé au XVIIIe siècle par des religieuses du couvent de Santa Clara dans le nord du Portugal, selon le site gastronomique Estila da Vida, ce gâteau dense est l'un des desserts les plus populaires du pays. Bien que le couvent ait fermé en 1910, certaines religieuses ont pris les recettes traditionnelles et les ont partagées. L'ajout d'amandes moulues donne au gâteau une texture ferme et une saveur de noisette qui se marie bien avec les jaunes d'œufs.

Origine: Guimarães
Où le trouver à Lisbonne : Pastelaria Alcôa R. Garret 37 | +35 (1)2 11 36 71 82

Rafael Tonon est un journaliste et écrivain culinaire brésilien qui a récemment publié un livre sur 50 restaurants de São Paulo qui ont plus de 50 ans.


Partager Toutes les options de partage pour : Les 12 douceurs portugaises incontournables

Des délicieuses tartes aux œufs au pudding au bacon, les pâtisseries portugaises sont chargées de jaunes d'œufs, de sucre et d'autres ingrédients riches. La plupart de ces desserts indulgents ont cependant une origine étonnamment pieuse : couvents et monastères catholiques.

Les religieuses et les moines du Portugal ont été les pionniers des sucreries du pays à partir du XVe siècle, lorsque le Portugal dominait les routes commerciales mondiales, y compris le commerce des épices, et que l'industrie sucrière coloniale était en plein essor. Dans la seule région d'Évora - à seulement une heure de route de Lisbonne - il y avait 11 couvents fabriquant des confiseries à la fin du XVIe siècle. "Nous parlons d'une petite région d'un petit pays comme le Portugal", explique Vitor Sobral, l'un des chefs acclamés de Lisbonne. « Le nombre de couvents et la diversité des douceurs qu'ils produisaient est incroyable.

Pourquoi les religieuses et les moines étaient-ils des acteurs si importants de la pâtisserie ? La légende raconte qu'ils amidonnaient leur linge avec des blancs d'œufs et devaient trouver une utilisation pour tous les jaunes en excès. Mais la vérité est qu'ils ont simplement eu le temps. Rita João et Pedro Ferreira, auteurs de l'encyclopédie portugaise de la pâtisserie Fabrico Próprio : La conception de la confiserie semi-industrielle portugaise, écrivent : « Ces lieux de foi et d'isolement étaient souvent de véritables laboratoires de création, où les religieux se consacraient à sauver d'anciennes recettes, ou à tester de nouveaux ingrédients venus du monde entier.

Les principaux ingrédients de ces bonbons sont les jaunes d'œufs et le sucre, en plus de la farine, des noix, de la cannelle, de la vanille, de la noix de coco et d'autres épices. Les moines et les nonnes avaient le sens de l'humour, aussi les pâtisseries portent des noms comme « double menton de l'ange » ou « lard du ciel ».

Même aujourd'hui, des siècles plus tard, plus de 200 types de délices sont préparés selon leurs recettes originales. Lisbonne abrite une scène de pâtisserie dynamique et diversifiée, avec des bonbons - y compris ceux de la tradition du couvent - fièrement exposés dans les vitrines des magasins à travers la ville. Recherchez les panneaux indiquant «Fabrico Próprio» (fait maison), attestant du caractère artisanal des pâtisseries.

Voici 12 spécialités portugaises à ne pas manquer et les meilleurs endroits pour les trouver à Lisbonne.

Bolo de Mel da Madeira (Gâteau au miel de Madère)

Avec ses nombreuses plantations de canne à sucre, l'île de Madère est devenue un important dépôt de production de sucre pour toutes les colonies du Portugal. Ce gâteau sombre et épicé est fait de miel de canne à sucre, de noix, de clous de girofle, d'anis étoilé et de cannelle, et a une forte saveur de mélasse. Le gâteau est considéré comme le plus ancien dessert de Madère, datant de 600 ans. Les insulaires de Madère le préparent généralement le 8 décembre, jour de l'Immaculée Conception, mais on le trouve toute l'année sur l'île ainsi qu'à Lisbonne. Remarque : Conformément à la tradition locale, le gâteau doit être coupé à la main et non au couteau.

Origine: Île de Madère
Où le trouver à Lisbonne : Mercearia Criativa Avenue Guerra Junqueiro 4A | +35 (1)2 18 48 51 98

Papos de Anjo (Double Menton de l'Ange)

Comme beaucoup d'autres bonbons portugais, Papos de Anjo nécessitent une énorme quantité de jaunes d'œufs - environ 20. L'un des bonbons les plus populaires de la province historique du Douro Litoral, sa création remonte au monastère de Santa Clara, dans la région nord, qui a été fondé au XVIIIe siècle.

Selon la plupart des recettes de ce bonbon, les jaunes doivent être fouettés jusqu'à ce qu'ils gonflent, puis le mélange est cuit jusqu'à ce qu'il soit ferme. Les pâtisseries obtenues sont ensuite bouillies légèrement dans du sirop de sucre parfumé principalement au rhum, à la vanille ou au zeste d'orange. Le produit fini peut être enveloppé dans une galette de communion et coupé en forme de demi-lune, ou conservé dans un sirop simple.

Origine: Région côtière du Douro (les plus célèbres viennent de la ville d'Amarante)
Où le trouver à Lisbonne : Chão das Almas Avenue de Rome 28B | +35 (1)2 11 33 78 65

Ovos Moles (œufs mous)

Les œufs mous d'Aveiro sont tellement adorés au Portugal qu'ils ont été la première pâtisserie conventuelle à recevoir un statut protégé de la Commission européenne. Ces gaufrettes délicates - qui sont en fait des gaufrettes de communion - sont fourrées d'une crème onctueuse de jaunes d'œufs et de sucre qui doit être cuite à une température très précise, de sorte que lorsque vous mordez dans la gaufrette, la crème de jaune d'oeuf fonde dans votre bouche. L'apparence de cette confection la rend particulièrement originale : Inspirée du paysage marin d'Aveiro, ovos taupes ont la forme de poissons, de coquillages et de tonneaux.

Origine: Aveiro
Où le trouver à Lisbonne : Casa dos Ovos Moles Calçada da Estrela 142 | +35 (1)9 19 30 37 88

Travesseiro de Sintra (Les oreillers de Sintra)

Tous les noms de bonbons portugais n'ont pas de thèmes célestes. Travesseiro, comme on appelle cette friandise, se traduit par "grand oreiller", un rappel que c'est quelque chose qui vaut la peine de rêver. (En fait, le nom vient de sa forme : le travesseiro est une pâtisserie rectangulaire à base d'amandes et de crème aux œufs.) Elle a d'abord été fabriquée à Casa Piriquita, une boulangerie fondée en 1862, dans la ville de Sintra. La petite-fille des fondateurs est tombée sur le travesseiro en lisant un livre de vieilles recettes et j'ai décidé de l'essayer. Selon les propriétaires de Piriquita, la recette contient également un ingrédient secret. Personne ne sait si c'est vrai, mais cela fait que les clients font la queue à la porte de Piriquita.

Origine: Sintra
Où le trouver à Lisbonne : Confeitaria Nacional Place de Figueira 18B | +35 (1)2 13 42 44 70

Découvrez le Portugal par vous-même

Vous pouvez désormais réserver un voyage gastronomique au Portugal, proposé par Eater and Black Tomato. Consultez l'itinéraire.

Pastel de Belém (Pâtisserie de Belém)

Un autre des desserts les plus légendaires du Portugal, cette recette de tarte aux œufs a été créée par les moines du monastère des Hiéronymites à Belém et plus tard vendue à une famille portugaise voisine qui a fait pastéis de Belem depuis. Leur pâtisserie, la célèbre Fábrica dos Pastéis de Belém, est le seul endroit où trouver de vrais pastéis de Belem très peu de gens connaissent la recette secrète des moines.

Trois chefs combinent les ingrédients à l'abri des regards indiscrets, puis un grand personnel assemble le bonbon à la main, y compris les croûtes. Bien que la recette soit secrète, quelques éléments se séparent pastéis de Belem des nombreuses autres tartes aux œufs du Portugal : la pâte feuilletée est légèrement salée et extrêmement croustillante, et la crème pâtissière est faite avec du lait - pas de la crème - ce qui la rend moins sucrée.

Origine: Belém, un quartier de Lisbonne
Où le trouver à Lisbonne : Fábrica dos Pasteis de Belém R. Belém 84-92 | +35 (1)2 13 63 74 23

Pastel de Nata (Tarte à la Crème)

Bien que le pastel de Belem recette reste un secret, il existe de nombreuses autres versions de la tarte aux œufs à travers le Portugal. Le pastel de nata est la nourriture la plus emblématique de Lisbonne, une ville où le temps semble s'être arrêté pour les petits plaisirs de la vie - en particulier la nourriture et les sucreries. La recette est devenue si populaire qu'il existe de nombreuses variantes parmi les pâtisseries et les boulangeries pour sa forme et sa garniture. Mieux expérimenté fraîchement sorti du four, saupoudré de cannelle et de sucre en poudre, mangez-en un - ou mieux encore, essayez-en plusieurs.

Origine: Lisbonne
Où le trouver à Lisbonne : Manteigaria Rua do Loreto 2 | +35 (1)2 13 47 14 92, Pastelaria Fim de Século Rua João Frederico Ludovice 28 | +35 (1)2 17 64 92 94, et Nata Lisbonne Rue de Prata 78 | +35 (1)2 13 47 21 44

Pastel de Feijão (Pâtisserie aux haricots)

Aussi connue sous le nom de gâteau aux haricots, cette pâtisserie est faite avec des haricots blancs cuits et en purée et des amandes. Une femme du nom de Joaquina Rodrigues, qui vivait dans la ville portugaise de Torres Vedras, a inventé ce bonbon à la fin du XIXe siècle. Ses proches ont transmis la recette, et au 20ème siècle, ses descendants ont ouvert des usines de confiserie qui ont rapidement connu un succès au-delà des frontières du village. La purée de haricots et les amandes râpées donnent aux petits gâteaux une texture ferme et équilibrent la douceur.

Origine: Torres Vedras
Où le trouver à Lisbonne : Fábrica do Pastel de Feijão Rua dos Remédios 33 | +35 (1)9 67 77 12 96

Pudim Abade de Priscos (Pudding au bacon portugais)

Manuel Joaquim Machado Rebelo, abbé de la paroisse de Priscos, était considéré comme l'un des plus grands cuisiniers portugais du XIXe siècle, connu pour préparer de somptueux banquets pour la famille royale. C'est l'une des rares recettes qu'il a partagées. Son pudding était célèbre non seulement pour son goût particulier et sa texture uniforme (ferme et veloutée jusqu'au bout), mais aussi pour ses ingrédients particuliers : porto et porc (généralement originaires des régions de Chaves ou de Melgaço). Vous pouvez à peine sentir la texture de la graisse de porc car elle se fond avec le goût incomparable des jaunes et des notes de porto, de cannelle et d'agrumes.

Origine: Braga
Où le trouver à Lisbonne : Café Lisbonne Largo de São Carlos 23 | +35 (1)2 11 91 44 98

Queijadas de Requeijão de Évora (Tarte au cheesecake d'Evora)

Comme pour beaucoup d'autres recettes portugaises, un queijada est une petite tarte sucrée (préparée avec du fromage ou du requeijão, un fromage portugais semblable à la ricotta) qui tient dans la paume de la main. Cette recette est originaire d'un couvent du sud du Portugal et est populaire à Évora, l'une des villes les plus historiques du pays et un site du patrimoine mondial de l'UNESCO. Le fromage de brebis ajoute une saveur piquante et une acidité qui s'équilibrent bien avec la douceur du sucre et du jaune d'œuf.

Origine: Évora
Où le trouver à Lisbonne : Casa dos Ovos Moles Calçada da Estrela 142 | +35 (1)9 19 30 37 88

Sericaia

Il s'agit d'un pudding aux œufs portugais traditionnel de la région de l'Alentejo. Les religieuses des couvents d'Elvas et de Vila Viçosa prétendent toutes deux être les créatrices du dessert, mais la version la plus traditionnelle de la recette est davantage liée à Elvas, où le dessert est garni des célèbres prunes de la région.

Le pudding a une quantité parfaite de douceur, avec un punch final de cannelle et une texture très lisse. Les ingrédients sont les mêmes que ceux des autres confiseries portugaises, mais Sericaia utilise également des blancs d'œufs pour créer une texture plus aérée, preuve que les nonnes pouvaient faire des miracles - elles étaient capables de créer des recettes entièrement différentes à partir de produits identiques.

Origine: Alentejo
Où le trouver à Lisbonne: Bica do Sapato Un Venue Infante D. Henrique, Armazém B Cais da Pedra a Sta Apolónia | +35 (1)2 18 81 03 20, Taberna da Rua das Flores Rue das Flores 103 | +35 (1)2 13 47 94 18

Torta de Azeitão (Tortas d'Azeitão)

Ce bonbon portugais commence par une fine feuille de génoise molle recouverte de crème de jaune d'œuf sucrée, saupoudrée de cannelle, puis roulée et coupée en morceaux de trois pouces. Selon la légende, la recette a été créée par Manuel Rodrigues, un aveugle devenu un fabricant réputé de gâteaux et de confiseries. Les tortas d'Azeitão sont des gâteaux traditionnels typiques de la région dont ils portent le nom dans le comté de Setúbal. Il a une texture merveilleuse : une génoise moelleuse et moelleuse avec une crème de jaune d'œuf veloutée créent la combinaison parfaite dans la bouche. Le citron et la cannelle coupent la douceur et lui donnent un goût équilibré qui se marie bien avec un verre de Moscatel de Setúbal, un vin doux également produit dans la région.

Origine: Azeitao
Où le trouver à Lisbonne : Doçaria de Azeitão (Parque das Nações) Gare do Oriente, Avenida Dom João II, Piso -1 | +35 (1)2 11 92 02 63

Toucinho do Céu (Lard du ciel)

L'utilisation de la graisse de porc est traditionnelle dans les confiseries portugaises. Le toucinho do céu, littéralement traduit par « bacon du ciel », est un gâteau aux amandes à base de saindoux de porc. Créé au XVIIIe siècle par des religieuses du couvent de Santa Clara dans le nord du Portugal, selon le site gastronomique Estila da Vida, ce gâteau dense est l'un des desserts les plus populaires du pays. Bien que le couvent ait fermé en 1910, certaines religieuses ont pris les recettes traditionnelles et les ont partagées. L'ajout d'amandes moulues donne au gâteau une texture ferme et une saveur de noisette qui se marie bien avec les jaunes d'œufs.

Origine: Guimarães
Où le trouver à Lisbonne : Pastelaria Alcôa R. Garret 37 | +35 (1)2 11 36 71 82

Rafael Tonon est un journaliste et écrivain culinaire brésilien qui a récemment publié un livre sur 50 restaurants de São Paulo qui ont plus de 50 ans.


Partager Toutes les options de partage pour : Les 12 douceurs portugaises incontournables

Des délicieuses tartes aux œufs au pudding au bacon, les pâtisseries portugaises sont chargées de jaunes d'œufs, de sucre et d'autres ingrédients riches. La plupart de ces desserts indulgents ont cependant une origine étonnamment pieuse : couvents et monastères catholiques.

Les religieuses et les moines du Portugal ont été les pionniers des sucreries du pays à partir du XVe siècle, lorsque le Portugal dominait les routes commerciales mondiales, y compris le commerce des épices, et que l'industrie sucrière coloniale était en plein essor. Dans la seule région d'Évora - à seulement une heure de route de Lisbonne - il y avait 11 couvents fabriquant des confiseries à la fin du XVIe siècle. "Nous parlons d'une petite région d'un petit pays comme le Portugal", explique Vitor Sobral, l'un des chefs acclamés de Lisbonne. « Le nombre de couvents et la diversité des douceurs qu'ils produisaient est incroyable.

Pourquoi les religieuses et les moines étaient-ils des acteurs si importants de la pâtisserie ? La légende raconte qu'ils amidonnaient leur linge avec des blancs d'œufs et devaient trouver une utilisation pour tous les jaunes en excès. Mais la vérité est qu'ils ont simplement eu le temps. Rita João et Pedro Ferreira, auteurs de l'encyclopédie portugaise de la pâtisserie Fabrico Próprio : La conception de la confiserie semi-industrielle portugaise, écrivent : « Ces lieux de foi et d'isolement étaient souvent de véritables laboratoires de création, où les religieux se consacraient à sauver d'anciennes recettes, ou à tester de nouveaux ingrédients venus du monde entier.

Les principaux ingrédients de ces bonbons sont les jaunes d'œufs et le sucre, en plus de la farine, des noix, de la cannelle, de la vanille, de la noix de coco et d'autres épices. Les moines et les nonnes avaient le sens de l'humour, aussi les pâtisseries portent des noms comme « double menton de l'ange » ou « lard du ciel ».

Même aujourd'hui, des siècles plus tard, plus de 200 types de délices sont préparés selon leurs recettes originales. Lisbonne abrite une scène de pâtisserie dynamique et diversifiée, avec des bonbons - y compris ceux de la tradition du couvent - fièrement exposés dans les vitrines des magasins à travers la ville. Recherchez les panneaux indiquant «Fabrico Próprio» (fait maison), attestant du caractère artisanal des pâtisseries.

Voici 12 spécialités portugaises à ne pas manquer et les meilleurs endroits pour les trouver à Lisbonne.

Bolo de Mel da Madeira (Gâteau au miel de Madère)

Avec ses nombreuses plantations de canne à sucre, l'île de Madère est devenue un important dépôt de production de sucre pour toutes les colonies du Portugal. Ce gâteau sombre et épicé est fait de miel de canne à sucre, de noix, de clous de girofle, d'anis étoilé et de cannelle, et a une forte saveur de mélasse. Le gâteau est considéré comme le plus ancien dessert de Madère, datant de 600 ans. Les insulaires de Madère le préparent généralement le 8 décembre, jour de l'Immaculée Conception, mais on le trouve toute l'année sur l'île ainsi qu'à Lisbonne. Remarque : Conformément à la tradition locale, le gâteau doit être coupé à la main et non au couteau.

Origine: Île de Madère
Où le trouver à Lisbonne : Mercearia Criativa Avenue Guerra Junqueiro 4A | +35 (1)2 18 48 51 98

Papos de Anjo (Double Menton de l'Ange)

Comme beaucoup d'autres bonbons portugais, Papos de Anjo nécessitent une énorme quantité de jaunes d'œufs - environ 20. L'un des bonbons les plus populaires de la province historique du Douro Litoral, sa création remonte au monastère de Santa Clara, dans la région nord, qui a été fondé au XVIIIe siècle.

Selon la plupart des recettes de ce bonbon, les jaunes doivent être fouettés jusqu'à ce qu'ils gonflent, puis le mélange est cuit jusqu'à ce qu'il soit ferme. Les pâtisseries obtenues sont ensuite bouillies légèrement dans du sirop de sucre parfumé principalement au rhum, à la vanille ou au zeste d'orange. Le produit fini peut être enveloppé dans une galette de communion et coupé en forme de demi-lune, ou conservé dans un sirop simple.

Origine: Région côtière du Douro (les plus célèbres viennent de la ville d'Amarante)
Où le trouver à Lisbonne : Chão das Almas Avenue de Rome 28B | +35 (1)2 11 33 78 65

Ovos Moles (œufs mous)

Les œufs mous d'Aveiro sont tellement adorés au Portugal qu'ils ont été la première pâtisserie conventuelle à recevoir un statut protégé de la Commission européenne. Ces gaufrettes délicates - qui sont en fait des gaufrettes de communion - sont fourrées d'une crème onctueuse de jaunes d'œufs et de sucre qui doit être cuite à une température très précise, de sorte que lorsque vous mordez dans la gaufrette, la crème de jaune d'oeuf fonde dans votre bouche. L'apparence de cette confection la rend particulièrement originale : Inspirée du paysage marin d'Aveiro, ovos taupes ont la forme de poissons, de coquillages et de tonneaux.

Origine: Aveiro
Où le trouver à Lisbonne : Casa dos Ovos Moles Calçada da Estrela 142 | +35 (1)9 19 30 37 88

Travesseiro de Sintra (Les oreillers de Sintra)

Tous les noms de bonbons portugais n'ont pas de thèmes célestes. Travesseiro, comme on appelle cette friandise, se traduit par "grand oreiller", un rappel que c'est quelque chose qui vaut la peine de rêver. (En fait, le nom vient de sa forme : le travesseiro est une pâtisserie rectangulaire à base d'amandes et de crème aux œufs.) Elle a d'abord été fabriquée à Casa Piriquita, une boulangerie fondée en 1862, dans la ville de Sintra. La petite-fille des fondateurs est tombée sur le travesseiro en lisant un livre de vieilles recettes et j'ai décidé de l'essayer. Selon les propriétaires de Piriquita, la recette contient également un ingrédient secret. Personne ne sait si c'est vrai, mais cela fait que les clients font la queue à la porte de Piriquita.

Origine: Sintra
Où le trouver à Lisbonne : Confeitaria Nacional Place de Figueira 18B | +35 (1)2 13 42 44 70

Découvrez le Portugal par vous-même

Vous pouvez désormais réserver un voyage gastronomique au Portugal, proposé par Eater and Black Tomato. Consultez l'itinéraire.

Pastel de Belém (Pâtisserie de Belém)

Un autre des desserts les plus légendaires du Portugal, cette recette de tarte aux œufs a été créée par les moines du monastère des Hiéronymites à Belém et plus tard vendue à une famille portugaise voisine qui a fait pastéis de Belem depuis. Leur pâtisserie, la célèbre Fábrica dos Pastéis de Belém, est le seul endroit où trouver de vrais pastéis de Belem très peu de gens connaissent la recette secrète des moines.

Trois chefs combinent les ingrédients à l'abri des regards indiscrets, puis un grand personnel assemble le bonbon à la main, y compris les croûtes. Bien que la recette soit secrète, quelques éléments se séparent pastéis de Belem des nombreuses autres tartes aux œufs du Portugal : la pâte feuilletée est légèrement salée et extrêmement croustillante, et la crème pâtissière est faite avec du lait - pas de la crème - ce qui la rend moins sucrée.

Origine: Belém, un quartier de Lisbonne
Où le trouver à Lisbonne : Fábrica dos Pasteis de Belém R. Belém 84-92 | +35 (1)2 13 63 74 23

Pastel de Nata (Tarte à la Crème)

Bien que le pastel de Belem recette reste un secret, il existe de nombreuses autres versions de la tarte aux œufs à travers le Portugal. Le pastel de nata est la nourriture la plus emblématique de Lisbonne, une ville où le temps semble s'être arrêté pour les petits plaisirs de la vie - en particulier la nourriture et les sucreries. La recette est devenue si populaire qu'il existe de nombreuses variantes parmi les pâtisseries et les boulangeries pour sa forme et sa garniture. Mieux expérimenté fraîchement sorti du four, saupoudré de cannelle et de sucre en poudre, mangez-en un - ou mieux encore, essayez-en plusieurs.

Origine: Lisbonne
Où le trouver à Lisbonne : Manteigaria Rua do Loreto 2 | +35 (1)2 13 47 14 92, Pastelaria Fim de Século Rua João Frederico Ludovice 28 | +35 (1)2 17 64 92 94, et Nata Lisbonne Rue de Prata 78 | +35 (1)2 13 47 21 44

Pastel de Feijão (Pâtisserie aux haricots)

Aussi connue sous le nom de gâteau aux haricots, cette pâtisserie est faite avec des haricots blancs cuits et en purée et des amandes. Une femme du nom de Joaquina Rodrigues, qui vivait dans la ville portugaise de Torres Vedras, a inventé ce bonbon à la fin du XIXe siècle. Ses proches ont transmis la recette, et au 20ème siècle, ses descendants ont ouvert des usines de confiserie qui ont rapidement connu un succès au-delà des frontières du village. La purée de haricots et les amandes râpées donnent aux petits gâteaux une texture ferme et équilibrent la douceur.

Origine: Torres Vedras
Où le trouver à Lisbonne : Fábrica do Pastel de Feijão Rua dos Remédios 33 | +35 (1)9 67 77 12 96

Pudim Abade de Priscos (Pudding au bacon portugais)

Manuel Joaquim Machado Rebelo, abbé de la paroisse de Priscos, était considéré comme l'un des plus grands cuisiniers portugais du XIXe siècle, connu pour préparer de somptueux banquets pour la famille royale. C'est l'une des rares recettes qu'il a partagées. Son pudding était célèbre non seulement pour son goût particulier et sa texture uniforme (ferme et veloutée jusqu'au bout), mais aussi pour ses ingrédients particuliers : porto et porc (généralement originaires des régions de Chaves ou de Melgaço). Vous pouvez à peine sentir la texture de la graisse de porc car elle se fond avec le goût incomparable des jaunes et des notes de porto, de cannelle et d'agrumes.

Origine: Braga
Où le trouver à Lisbonne : Café Lisbonne Largo de São Carlos 23 | +35 (1)2 11 91 44 98

Queijadas de Requeijão de Évora (Tarte au cheesecake d'Evora)

Comme pour beaucoup d'autres recettes portugaises, un queijada est une petite tarte sucrée (préparée avec du fromage ou du requeijão, un fromage portugais semblable à la ricotta) qui tient dans la paume de la main. Cette recette est originaire d'un couvent du sud du Portugal et est populaire à Évora, l'une des villes les plus historiques du pays et un site du patrimoine mondial de l'UNESCO. Le fromage de brebis ajoute une saveur piquante et une acidité qui s'équilibrent bien avec la douceur du sucre et du jaune d'œuf.

Origine: Évora
Où le trouver à Lisbonne : Casa dos Ovos Moles Calçada da Estrela 142 | +35 (1)9 19 30 37 88

Sericaia

Il s'agit d'un pudding aux œufs portugais traditionnel de la région de l'Alentejo. Les religieuses des couvents d'Elvas et de Vila Viçosa prétendent toutes deux être les créatrices du dessert, mais la version la plus traditionnelle de la recette est davantage liée à Elvas, où le dessert est garni des célèbres prunes de la région.

Le pudding a une quantité parfaite de douceur, avec un punch final de cannelle et une texture très lisse. Les ingrédients sont les mêmes que ceux des autres confiseries portugaises, mais Sericaia utilise également des blancs d'œufs pour créer une texture plus aérée, preuve que les nonnes pouvaient faire des miracles - elles étaient capables de créer des recettes entièrement différentes à partir de produits identiques.

Origine: Alentejo
Où le trouver à Lisbonne: Bica do Sapato Un Venue Infante D. Henrique, Armazém B Cais da Pedra a Sta Apolónia | +35 (1)2 18 81 03 20, Taberna da Rua das Flores Rue das Flores 103 | +35 (1)2 13 47 94 18

Torta de Azeitão (Tortas d'Azeitão)

Ce bonbon portugais commence par une fine feuille de génoise molle recouverte de crème de jaune d'œuf sucrée, saupoudrée de cannelle, puis roulée et coupée en morceaux de trois pouces. Selon la légende, la recette a été créée par Manuel Rodrigues, un aveugle devenu un fabricant réputé de gâteaux et de confiseries. Les tortas d'Azeitão sont des gâteaux traditionnels typiques de la région dont ils portent le nom dans le comté de Setúbal. Il a une texture merveilleuse : une génoise moelleuse et moelleuse avec une crème de jaune d'œuf veloutée créent la combinaison parfaite dans la bouche. Le citron et la cannelle coupent la douceur et lui donnent un goût équilibré qui se marie bien avec un verre de Moscatel de Setúbal, un vin doux également produit dans la région.

Origine: Azeitao
Où le trouver à Lisbonne : Doçaria de Azeitão (Parque das Nações) Gare do Oriente, Avenida Dom João II, Piso -1 | +35 (1)2 11 92 02 63

Toucinho do Céu (Lard du ciel)

L'utilisation de la graisse de porc est traditionnelle dans les confiseries portugaises. Le toucinho do céu, littéralement traduit par « bacon du ciel », est un gâteau aux amandes à base de saindoux de porc. Créé au XVIIIe siècle par des religieuses du couvent de Santa Clara dans le nord du Portugal, selon le site gastronomique Estila da Vida, ce gâteau dense est l'un des desserts les plus populaires du pays. Bien que le couvent ait fermé en 1910, certaines religieuses ont pris les recettes traditionnelles et les ont partagées. L'ajout d'amandes moulues donne au gâteau une texture ferme et une saveur de noisette qui se marie bien avec les jaunes d'œufs.

Origine: Guimarães
Où le trouver à Lisbonne : Pastelaria Alcôa R. Garret 37 | +35 (1)2 11 36 71 82

Rafael Tonon est un journaliste et écrivain culinaire brésilien qui a récemment publié un livre sur 50 restaurants de São Paulo qui ont plus de 50 ans.


Partager Toutes les options de partage pour : Les 12 douceurs portugaises incontournables

Des délicieuses tartes aux œufs au pudding au bacon, les pâtisseries portugaises sont chargées de jaunes d'œufs, de sucre et d'autres ingrédients riches. La plupart de ces desserts indulgents ont cependant une origine étonnamment pieuse : couvents et monastères catholiques.

Les religieuses et les moines du Portugal ont été les pionniers des sucreries du pays à partir du XVe siècle, lorsque le Portugal dominait les routes commerciales mondiales, y compris le commerce des épices, et que l'industrie sucrière coloniale était en plein essor. Dans la seule région d'Évora - à seulement une heure de route de Lisbonne - il y avait 11 couvents fabriquant des confiseries à la fin du XVIe siècle. "Nous parlons d'une petite région d'un petit pays comme le Portugal", explique Vitor Sobral, l'un des chefs acclamés de Lisbonne. « Le nombre de couvents et la diversité des douceurs qu'ils produisaient est incroyable.

Pourquoi les religieuses et les moines étaient-ils des acteurs si importants de la pâtisserie ? La légende raconte qu'ils amidonnaient leur linge avec des blancs d'œufs et devaient trouver une utilisation pour tous les jaunes en excès. Mais la vérité est qu'ils ont simplement eu le temps. Rita João et Pedro Ferreira, auteurs de l'encyclopédie portugaise de la pâtisserie Fabrico Próprio : La conception de la confiserie semi-industrielle portugaise, écrivent : « Ces lieux de foi et d'isolement étaient souvent de véritables laboratoires de création, où les religieux se consacraient à sauver d'anciennes recettes, ou à tester de nouveaux ingrédients venus du monde entier.

Les principaux ingrédients de ces bonbons sont les jaunes d'œufs et le sucre, en plus de la farine, des noix, de la cannelle, de la vanille, de la noix de coco et d'autres épices. Les moines et les nonnes avaient le sens de l'humour, aussi les pâtisseries portent des noms comme « double menton de l'ange » ou « lard du ciel ».

Même aujourd'hui, des siècles plus tard, plus de 200 types de délices sont préparés selon leurs recettes originales. Lisbonne abrite une scène de pâtisserie dynamique et diversifiée, avec des bonbons - y compris ceux de la tradition du couvent - fièrement exposés dans les vitrines des magasins à travers la ville. Recherchez les panneaux indiquant «Fabrico Próprio» (fait maison), attestant du caractère artisanal des pâtisseries.

Voici 12 spécialités portugaises à ne pas manquer et les meilleurs endroits pour les trouver à Lisbonne.

Bolo de Mel da Madeira (Gâteau au miel de Madère)

Avec ses nombreuses plantations de canne à sucre, l'île de Madère est devenue un important dépôt de production de sucre pour toutes les colonies du Portugal. Ce gâteau sombre et épicé est fait de miel de canne à sucre, de noix, de clous de girofle, d'anis étoilé et de cannelle, et a une forte saveur de mélasse. Le gâteau est considéré comme le plus ancien dessert de Madère, datant de 600 ans. Les insulaires de Madère le préparent généralement le 8 décembre, jour de l'Immaculée Conception, mais on le trouve toute l'année sur l'île ainsi qu'à Lisbonne. Remarque : Conformément à la tradition locale, le gâteau doit être coupé à la main et non au couteau.

Origine: Île de Madère
Où le trouver à Lisbonne : Mercearia Criativa Avenue Guerra Junqueiro 4A | +35 (1)2 18 48 51 98

Papos de Anjo (Double Menton de l'Ange)

Comme beaucoup d'autres bonbons portugais, Papos de Anjo nécessitent une énorme quantité de jaunes d'œufs - environ 20. L'un des bonbons les plus populaires de la province historique du Douro Litoral, sa création remonte au monastère de Santa Clara, dans la région nord, qui a été fondé au XVIIIe siècle.

Selon la plupart des recettes de ce bonbon, les jaunes doivent être fouettés jusqu'à ce qu'ils gonflent, puis le mélange est cuit jusqu'à ce qu'il soit ferme. Les pâtisseries obtenues sont ensuite bouillies légèrement dans du sirop de sucre parfumé principalement au rhum, à la vanille ou au zeste d'orange. Le produit fini peut être enveloppé dans une galette de communion et coupé en forme de demi-lune, ou conservé dans un sirop simple.

Origine: Région côtière du Douro (les plus célèbres viennent de la ville d'Amarante)
Où le trouver à Lisbonne : Chão das Almas Avenue de Rome 28B | +35 (1)2 11 33 78 65

Ovos Moles (œufs mous)

Les œufs mous d'Aveiro sont tellement adorés au Portugal qu'ils ont été la première pâtisserie conventuelle à recevoir un statut protégé de la Commission européenne. Ces gaufrettes délicates - qui sont en fait des gaufrettes de communion - sont fourrées d'une crème onctueuse de jaunes d'œufs et de sucre qui doit être cuite à une température très précise, de sorte que lorsque vous mordez dans la gaufrette, la crème de jaune d'oeuf fonde dans votre bouche. L'apparence de cette confection la rend particulièrement originale : Inspirée du paysage marin d'Aveiro, ovos taupes ont la forme de poissons, de coquillages et de tonneaux.

Origine: Aveiro
Où le trouver à Lisbonne : Casa dos Ovos Moles Calçada da Estrela 142 | +35 (1)9 19 30 37 88

Travesseiro de Sintra (Les oreillers de Sintra)

Tous les noms de bonbons portugais n'ont pas de thèmes célestes. Travesseiro, comme on appelle cette friandise, se traduit par "grand oreiller", un rappel que c'est quelque chose qui vaut la peine de rêver. (En fait, le nom vient de sa forme : le travesseiro est une pâtisserie rectangulaire à base d'amandes et de crème aux œufs.) Elle a d'abord été fabriquée à Casa Piriquita, une boulangerie fondée en 1862, dans la ville de Sintra. La petite-fille des fondateurs est tombée sur le travesseiro en lisant un livre de vieilles recettes et j'ai décidé de l'essayer. Selon les propriétaires de Piriquita, la recette contient également un ingrédient secret. Personne ne sait si c'est vrai, mais cela fait que les clients font la queue à la porte de Piriquita.

Origine: Sintra
Où le trouver à Lisbonne : Confeitaria Nacional Place de Figueira 18B | +35 (1)2 13 42 44 70

Découvrez le Portugal par vous-même

Vous pouvez désormais réserver un voyage gastronomique au Portugal, proposé par Eater and Black Tomato. Consultez l'itinéraire.

Pastel de Belém (Pâtisserie de Belém)

Un autre des desserts les plus légendaires du Portugal, cette recette de tarte aux œufs a été créée par les moines du monastère des Hiéronymites à Belém et plus tard vendue à une famille portugaise voisine qui a fait pastéis de Belem depuis. Leur pâtisserie, la célèbre Fábrica dos Pastéis de Belém, est le seul endroit où trouver de vrais pastéis de Belem très peu de gens connaissent la recette secrète des moines.

Trois chefs combinent les ingrédients à l'abri des regards indiscrets, puis un grand personnel assemble le bonbon à la main, y compris les croûtes. Bien que la recette soit secrète, quelques éléments se séparent pastéis de Belem des nombreuses autres tartes aux œufs du Portugal : la pâte feuilletée est légèrement salée et extrêmement croustillante, et la crème pâtissière est faite avec du lait - pas de la crème - ce qui la rend moins sucrée.

Origine: Belém, un quartier de Lisbonne
Où le trouver à Lisbonne : Fábrica dos Pasteis de Belém R. Belém 84-92 | +35 (1)2 13 63 74 23

Pastel de Nata (Tarte à la Crème)

Bien que le pastel de Belem recette reste un secret, il existe de nombreuses autres versions de la tarte aux œufs à travers le Portugal. Le pastel de nata est la nourriture la plus emblématique de Lisbonne, une ville où le temps semble s'être arrêté pour les petits plaisirs de la vie - en particulier la nourriture et les sucreries. La recette est devenue si populaire qu'il existe de nombreuses variantes parmi les pâtisseries et les boulangeries pour sa forme et sa garniture. Mieux expérimenté fraîchement sorti du four, saupoudré de cannelle et de sucre en poudre, mangez-en un - ou mieux encore, essayez-en plusieurs.

Origine: Lisbonne
Où le trouver à Lisbonne : Manteigaria Rua do Loreto 2 | +35 (1)2 13 47 14 92, Pastelaria Fim de Século Rua João Frederico Ludovice 28 | +35 (1)2 17 64 92 94, et Nata Lisbonne Rue de Prata 78 | +35 (1)2 13 47 21 44

Pastel de Feijão (Pâtisserie aux haricots)

Aussi connue sous le nom de gâteau aux haricots, cette pâtisserie est faite avec des haricots blancs cuits et en purée et des amandes. Une femme du nom de Joaquina Rodrigues, qui vivait dans la ville portugaise de Torres Vedras, a inventé ce bonbon à la fin du XIXe siècle. Ses proches ont transmis la recette, et au 20ème siècle, ses descendants ont ouvert des usines de confiserie qui ont rapidement connu un succès au-delà des frontières du village. La purée de haricots et les amandes râpées donnent aux petits gâteaux une texture ferme et équilibrent la douceur.

Origine: Torres Vedras
Où le trouver à Lisbonne : Fábrica do Pastel de Feijão Rua dos Remédios 33 | +35 (1)9 67 77 12 96

Pudim Abade de Priscos (Pudding au bacon portugais)

Manuel Joaquim Machado Rebelo, abbé de la paroisse de Priscos, était considéré comme l'un des plus grands cuisiniers portugais du XIXe siècle, connu pour préparer de somptueux banquets pour la famille royale. C'est l'une des rares recettes qu'il a partagées. Son pudding était célèbre non seulement pour son goût particulier et sa texture uniforme (ferme et veloutée jusqu'au bout), mais aussi pour ses ingrédients particuliers : porto et porc (généralement originaires des régions de Chaves ou de Melgaço). Vous pouvez à peine sentir la texture de la graisse de porc car elle se fond avec le goût incomparable des jaunes et des notes de porto, de cannelle et d'agrumes.

Origine: Braga
Où le trouver à Lisbonne : Café Lisbonne Largo de São Carlos 23 | +35 (1)2 11 91 44 98

Queijadas de Requeijão de Évora (Tarte au cheesecake d'Evora)

Comme pour beaucoup d'autres recettes portugaises, un queijada est une petite tarte sucrée (préparée avec du fromage ou du requeijão, un fromage portugais semblable à la ricotta) qui tient dans la paume de la main. Cette recette est originaire d'un couvent du sud du Portugal et est populaire à Évora, l'une des villes les plus historiques du pays et un site du patrimoine mondial de l'UNESCO. Le fromage de brebis ajoute une saveur piquante et une acidité qui s'équilibrent bien avec la douceur du sucre et du jaune d'œuf.

Origine: Évora
Où le trouver à Lisbonne : Casa dos Ovos Moles Calçada da Estrela 142 | +35 (1)9 19 30 37 88

Sericaia

Il s'agit d'un pudding aux œufs portugais traditionnel de la région de l'Alentejo. Les religieuses des couvents d'Elvas et de Vila Viçosa prétendent toutes deux être les créatrices du dessert, mais la version la plus traditionnelle de la recette est davantage liée à Elvas, où le dessert est garni des célèbres prunes de la région.

Le pudding a une quantité parfaite de douceur, avec un punch final de cannelle et une texture très lisse. Les ingrédients sont les mêmes que ceux des autres confiseries portugaises, mais Sericaia utilise également des blancs d'œufs pour créer une texture plus aérée, preuve que les nonnes pouvaient faire des miracles - elles étaient capables de créer des recettes entièrement différentes à partir de produits identiques.

Origine: Alentejo
Où le trouver à Lisbonne: Bica do Sapato Un Venue Infante D. Henrique, Armazém B Cais da Pedra a Sta Apolónia | +35 (1)2 18 81 03 20, Taberna da Rua das Flores Rue das Flores 103 | +35 (1)2 13 47 94 18

Torta de Azeitão (Tortas d'Azeitão)

Ce bonbon portugais commence par une fine feuille de génoise molle recouverte de crème de jaune d'œuf sucrée, saupoudrée de cannelle, puis roulée et coupée en morceaux de trois pouces. Selon la légende, la recette a été créée par Manuel Rodrigues, un aveugle devenu un fabricant réputé de gâteaux et de confiseries. Les tortas d'Azeitão sont des gâteaux traditionnels typiques de la région dont ils portent le nom dans le comté de Setúbal. Il a une texture merveilleuse : une génoise moelleuse et moelleuse avec une crème de jaune d'œuf veloutée créent la combinaison parfaite dans la bouche. Le citron et la cannelle coupent la douceur et lui donnent un goût équilibré qui se marie bien avec un verre de Moscatel de Setúbal, un vin doux également produit dans la région.

Origine: Azeitao
Où le trouver à Lisbonne : Doçaria de Azeitão (Parque das Nações) Gare do Oriente, Avenida Dom João II, Piso -1 | +35 (1)2 11 92 02 63

Toucinho do Céu (Lard du ciel)

L'utilisation de la graisse de porc est traditionnelle dans les confiseries portugaises. Le toucinho do céu, littéralement traduit par « bacon du ciel », est un gâteau aux amandes à base de saindoux de porc. Créé au XVIIIe siècle par des religieuses du couvent de Santa Clara dans le nord du Portugal, selon le site gastronomique Estila da Vida, ce gâteau dense est l'un des desserts les plus populaires du pays. Bien que le couvent ait fermé en 1910, certaines religieuses ont pris les recettes traditionnelles et les ont partagées. L'ajout d'amandes moulues donne au gâteau une texture ferme et une saveur de noisette qui se marie bien avec les jaunes d'œufs.

Origine: Guimarães
Où le trouver à Lisbonne : Pastelaria Alcôa R. Garret 37 | +35 (1)2 11 36 71 82

Rafael Tonon est un journaliste et écrivain culinaire brésilien qui a récemment publié un livre sur 50 restaurants de São Paulo qui ont plus de 50 ans.


Partager Toutes les options de partage pour : Les 12 douceurs portugaises incontournables

Des délicieuses tartes aux œufs au pudding au bacon, les pâtisseries portugaises sont chargées de jaunes d'œufs, de sucre et d'autres ingrédients riches. La plupart de ces desserts indulgents ont cependant une origine étonnamment pieuse : couvents et monastères catholiques.

Les religieuses et les moines du Portugal ont été les pionniers des sucreries du pays à partir du XVe siècle, lorsque le Portugal dominait les routes commerciales mondiales, y compris le commerce des épices, et que l'industrie sucrière coloniale était en plein essor. Dans la seule région d'Évora - à seulement une heure de route de Lisbonne - il y avait 11 couvents fabriquant des confiseries à la fin du XVIe siècle. "Nous parlons d'une petite région d'un petit pays comme le Portugal", explique Vitor Sobral, l'un des chefs acclamés de Lisbonne. « Le nombre de couvents et la diversité des douceurs qu'ils produisaient est incroyable.

Pourquoi les religieuses et les moines étaient-ils des acteurs si importants de la pâtisserie ? La légende raconte qu'ils amidonnaient leur linge avec des blancs d'œufs et devaient trouver une utilisation pour tous les jaunes en excès. Mais la vérité est qu'ils ont simplement eu le temps. Rita João et Pedro Ferreira, auteurs de l'encyclopédie portugaise de la pâtisserie Fabrico Próprio : La conception de la confiserie semi-industrielle portugaise, écrivent : « Ces lieux de foi et d'isolement étaient souvent de véritables laboratoires de création, où les religieux se consacraient à sauver d'anciennes recettes, ou à tester de nouveaux ingrédients venus du monde entier.

Les principaux ingrédients de ces bonbons sont les jaunes d'œufs et le sucre, en plus de la farine, des noix, de la cannelle, de la vanille, de la noix de coco et d'autres épices. Les moines et les nonnes avaient le sens de l'humour, aussi les pâtisseries portent des noms comme « double menton de l'ange » ou « lard du ciel ».

Même aujourd'hui, des siècles plus tard, plus de 200 types de délices sont préparés selon leurs recettes originales. Lisbonne abrite une scène de pâtisserie dynamique et diversifiée, avec des bonbons - y compris ceux de la tradition du couvent - fièrement exposés dans les vitrines des magasins à travers la ville. Recherchez les panneaux indiquant «Fabrico Próprio» (fait maison), attestant du caractère artisanal des pâtisseries.

Voici 12 spécialités portugaises à ne pas manquer et les meilleurs endroits pour les trouver à Lisbonne.

Bolo de Mel da Madeira (Gâteau au miel de Madère)

Avec ses nombreuses plantations de canne à sucre, l'île de Madère est devenue un important dépôt de production de sucre pour toutes les colonies du Portugal. Ce gâteau sombre et épicé est fait de miel de canne à sucre, de noix, de clous de girofle, d'anis étoilé et de cannelle, et a une forte saveur de mélasse. Le gâteau est considéré comme le plus ancien dessert de Madère, datant de 600 ans. Les insulaires de Madère le préparent généralement le 8 décembre, jour de l'Immaculée Conception, mais on le trouve toute l'année sur l'île ainsi qu'à Lisbonne. Remarque : Conformément à la tradition locale, le gâteau doit être coupé à la main et non au couteau.

Origine: Île de Madère
Où le trouver à Lisbonne : Mercearia Criativa Avenue Guerra Junqueiro 4A | +35 (1)2 18 48 51 98

Papos de Anjo (Double Menton de l'Ange)

Comme beaucoup d'autres bonbons portugais, Papos de Anjo nécessitent une énorme quantité de jaunes d'œufs - environ 20. L'un des bonbons les plus populaires de la province historique du Douro Litoral, sa création remonte au monastère de Santa Clara, dans la région nord, qui a été fondé au XVIIIe siècle.

Selon la plupart des recettes de ce bonbon, les jaunes doivent être fouettés jusqu'à ce qu'ils gonflent, puis le mélange est cuit jusqu'à ce qu'il soit ferme. Les pâtisseries obtenues sont ensuite bouillies légèrement dans du sirop de sucre parfumé principalement au rhum, à la vanille ou au zeste d'orange. Le produit fini peut être enveloppé dans une galette de communion et coupé en forme de demi-lune, ou conservé dans un sirop simple.

Origine: Région côtière du Douro (les plus célèbres viennent de la ville d'Amarante)
Où le trouver à Lisbonne : Chão das Almas Avenue de Rome 28B | +35 (1)2 11 33 78 65

Ovos Moles (œufs mous)

Les œufs mous d'Aveiro sont tellement adorés au Portugal qu'ils ont été la première pâtisserie conventuelle à recevoir un statut protégé de la Commission européenne. Ces gaufrettes délicates - qui sont en fait des gaufrettes de communion - sont fourrées d'une crème onctueuse de jaunes d'œufs et de sucre qui doit être cuite à une température très précise, de sorte que lorsque vous mordez dans la gaufrette, la crème de jaune d'oeuf fonde dans votre bouche. L'apparence de cette confection la rend particulièrement originale : Inspirée du paysage marin d'Aveiro, ovos taupes ont la forme de poissons, de coquillages et de tonneaux.

Origine: Aveiro
Où le trouver à Lisbonne : Casa dos Ovos Moles Calçada da Estrela 142 | +35 (1)9 19 30 37 88

Travesseiro de Sintra (Les oreillers de Sintra)

Tous les noms de bonbons portugais n'ont pas de thèmes célestes. Travesseiro, comme on appelle cette friandise, se traduit par "grand oreiller", un rappel que c'est quelque chose qui vaut la peine de rêver. (En fait, le nom vient de sa forme : le travesseiro est une pâtisserie rectangulaire à base d'amandes et de crème aux œufs.) Elle a d'abord été fabriquée à Casa Piriquita, une boulangerie fondée en 1862, dans la ville de Sintra. La petite-fille des fondateurs est tombée sur le travesseiro en lisant un livre de vieilles recettes et j'ai décidé de l'essayer. Selon les propriétaires de Piriquita, la recette contient également un ingrédient secret. Personne ne sait si c'est vrai, mais cela fait que les clients font la queue à la porte de Piriquita.

Origine: Sintra
Où le trouver à Lisbonne : Confeitaria Nacional Place de Figueira 18B | +35 (1)2 13 42 44 70

Découvrez le Portugal par vous-même

Vous pouvez désormais réserver un voyage gastronomique au Portugal, proposé par Eater and Black Tomato. Consultez l'itinéraire.

Pastel de Belém (Pâtisserie de Belém)

Un autre des desserts les plus légendaires du Portugal, cette recette de tarte aux œufs a été créée par les moines du monastère des Hiéronymites à Belém et plus tard vendue à une famille portugaise voisine qui a fait pastéis de Belem depuis. Leur pâtisserie, la célèbre Fábrica dos Pastéis de Belém, est le seul endroit où trouver de vrais pastéis de Belem très peu de gens connaissent la recette secrète des moines.

Trois chefs combinent les ingrédients à l'abri des regards indiscrets, puis un grand personnel assemble le bonbon à la main, y compris les croûtes. Bien que la recette soit secrète, quelques éléments se séparent pastéis de Belem des nombreuses autres tartes aux œufs du Portugal : la pâte feuilletée est légèrement salée et extrêmement croustillante, et la crème pâtissière est faite avec du lait - pas de la crème - ce qui la rend moins sucrée.

Origine: Belém, un quartier de Lisbonne
Où le trouver à Lisbonne : Fábrica dos Pasteis de Belém R. Belém 84-92 | +35 (1)2 13 63 74 23

Pastel de Nata (Tarte à la Crème)

Bien que le pastel de Belem recette reste un secret, il existe de nombreuses autres versions de la tarte aux œufs à travers le Portugal. Le pastel de nata est la nourriture la plus emblématique de Lisbonne, une ville où le temps semble s'être arrêté pour les petits plaisirs de la vie - en particulier la nourriture et les sucreries. La recette est devenue si populaire qu'il existe de nombreuses variantes parmi les pâtisseries et les boulangeries pour sa forme et sa garniture. Mieux expérimenté fraîchement sorti du four, saupoudré de cannelle et de sucre en poudre, mangez-en un - ou mieux encore, essayez-en plusieurs.

Origine: Lisbonne
Où le trouver à Lisbonne : Manteigaria Rua do Loreto 2 | +35 (1)2 13 47 14 92, Pastelaria Fim de Século Rua João Frederico Ludovice 28 | +35 (1)2 17 64 92 94, et Nata Lisbonne Rue de Prata 78 | +35 (1)2 13 47 21 44

Pastel de Feijão (Pâtisserie aux haricots)

Aussi connue sous le nom de gâteau aux haricots, cette pâtisserie est faite avec des haricots blancs cuits et en purée et des amandes. Une femme du nom de Joaquina Rodrigues, qui vivait dans la ville portugaise de Torres Vedras, a inventé ce bonbon à la fin du XIXe siècle. Ses proches ont transmis la recette, et au 20ème siècle, ses descendants ont ouvert des usines de confiserie qui ont rapidement connu un succès au-delà des frontières du village. La purée de haricots et les amandes râpées donnent aux petits gâteaux une texture ferme et équilibrent la douceur.

Origine: Torres Vedras
Où le trouver à Lisbonne : Fábrica do Pastel de Feijão Rua dos Remédios 33 | +35 (1)9 67 77 12 96

Pudim Abade de Priscos (Pudding au bacon portugais)

Manuel Joaquim Machado Rebelo, abbé de la paroisse de Priscos, était considéré comme l'un des plus grands cuisiniers portugais du XIXe siècle, connu pour préparer de somptueux banquets pour la famille royale. C'est l'une des rares recettes qu'il a partagées. Son pudding était célèbre non seulement pour son goût particulier et sa texture uniforme (ferme et veloutée jusqu'au bout), mais aussi pour ses ingrédients particuliers : porto et porc (généralement originaires des régions de Chaves ou de Melgaço). Vous pouvez à peine sentir la texture de la graisse de porc car elle se fond avec le goût incomparable des jaunes et des notes de porto, de cannelle et d'agrumes.

Origine: Braga
Où le trouver à Lisbonne : Café Lisbonne Largo de São Carlos 23 | +35 (1)2 11 91 44 98

Queijadas de Requeijão de Évora (Tarte au cheesecake d'Evora)

Comme pour beaucoup d'autres recettes portugaises, un queijada est une petite tarte sucrée (préparée avec du fromage ou du requeijão, un fromage portugais semblable à la ricotta) qui tient dans la paume de la main. Cette recette est originaire d'un couvent du sud du Portugal et est populaire à Évora, l'une des villes les plus historiques du pays et un site du patrimoine mondial de l'UNESCO. Le fromage de brebis ajoute une saveur piquante et une acidité qui s'équilibrent bien avec la douceur du sucre et du jaune d'œuf.

Origine: Évora
Où le trouver à Lisbonne : Casa dos Ovos Moles Calçada da Estrela 142 | +35 (1)9 19 30 37 88

Sericaia

Il s'agit d'un pudding aux œufs portugais traditionnel de la région de l'Alentejo. Les religieuses des couvents d'Elvas et de Vila Viçosa prétendent toutes deux être les créatrices du dessert, mais la version la plus traditionnelle de la recette est davantage liée à Elvas, où le dessert est garni des célèbres prunes de la région.

Le pudding a une quantité parfaite de douceur, avec un punch final de cannelle et une texture très lisse. Les ingrédients sont les mêmes que ceux des autres confiseries portugaises, mais Sericaia utilise également des blancs d'œufs pour créer une texture plus aérée, preuve que les nonnes pouvaient faire des miracles - elles étaient capables de créer des recettes entièrement différentes à partir de produits identiques.

Origine: Alentejo
Où le trouver à Lisbonne: Bica do Sapato Un Venue Infante D. Henrique, Armazém B Cais da Pedra a Sta Apolónia | +35 (1)2 18 81 03 20, Taberna da Rua das Flores Rue das Flores 103 | +35 (1)2 13 47 94 18

Torta de Azeitão (Tortas d'Azeitão)

Ce bonbon portugais commence par une fine feuille de génoise molle recouverte de crème de jaune d'œuf sucrée, saupoudrée de cannelle, puis roulée et coupée en morceaux de trois pouces. Selon la légende, la recette a été créée par Manuel Rodrigues, un aveugle devenu un fabricant réputé de gâteaux et de confiseries. Les tortas d'Azeitão sont des gâteaux traditionnels typiques de la région dont ils portent le nom dans le comté de Setúbal. Il a une texture merveilleuse : une génoise moelleuse et moelleuse avec une crème de jaune d'œuf veloutée créent la combinaison parfaite dans la bouche. Le citron et la cannelle coupent la douceur et lui donnent un goût équilibré qui se marie bien avec un verre de Moscatel de Setúbal, un vin doux également produit dans la région.

Origine: Azeitao
Où le trouver à Lisbonne : Doçaria de Azeitão (Parque das Nações) Gare do Oriente, Avenida Dom João II, Piso -1 | +35 (1)2 11 92 02 63

Toucinho do Céu (Lard du ciel)

L'utilisation de la graisse de porc est traditionnelle dans les confiseries portugaises. Le toucinho do céu, littéralement traduit par « bacon du ciel », est un gâteau aux amandes à base de saindoux de porc. Créé au XVIIIe siècle par des religieuses du couvent de Santa Clara dans le nord du Portugal, selon le site gastronomique Estila da Vida, ce gâteau dense est l'un des desserts les plus populaires du pays. Bien que le couvent ait fermé en 1910, certaines religieuses ont pris les recettes traditionnelles et les ont partagées. L'ajout d'amandes moulues donne au gâteau une texture ferme et une saveur de noisette qui se marie bien avec les jaunes d'œufs.

Origine: Guimarães
Où le trouver à Lisbonne : Pastelaria Alcôa R. Garret 37 | +35 (1)2 11 36 71 82

Rafael Tonon est un journaliste et écrivain culinaire brésilien qui a récemment publié un livre sur 50 restaurants de São Paulo qui ont plus de 50 ans.


Partager Toutes les options de partage pour : Les 12 douceurs portugaises incontournables

Des délicieuses tartes aux œufs au pudding au bacon, les pâtisseries portugaises sont chargées de jaunes d'œufs, de sucre et d'autres ingrédients riches. La plupart de ces desserts indulgents ont cependant une origine étonnamment pieuse : couvents et monastères catholiques.

Les religieuses et les moines du Portugal ont été les pionniers des sucreries du pays à partir du XVe siècle, lorsque le Portugal dominait les routes commerciales mondiales, y compris le commerce des épices, et que l'industrie sucrière coloniale était en plein essor. Dans la seule région d'Évora - à seulement une heure de route de Lisbonne - il y avait 11 couvents fabriquant des confiseries à la fin du XVIe siècle. "Nous parlons d'une petite région d'un petit pays comme le Portugal", explique Vitor Sobral, l'un des chefs acclamés de Lisbonne. « Le nombre de couvents et la diversité des douceurs qu'ils produisaient est incroyable.

Pourquoi les religieuses et les moines étaient-ils des acteurs si importants de la pâtisserie ? La légende raconte qu'ils amidonnaient leur linge avec des blancs d'œufs et devaient trouver une utilisation pour tous les jaunes en excès. Mais la vérité est qu'ils ont simplement eu le temps. Rita João et Pedro Ferreira, auteurs de l'encyclopédie portugaise de la pâtisserie Fabrico Próprio : La conception de la confiserie semi-industrielle portugaise, écrivent : « Ces lieux de foi et d'isolement étaient souvent de véritables laboratoires de création, où les religieux se consacraient à sauver d'anciennes recettes, ou à tester de nouveaux ingrédients venus du monde entier.

Les principaux ingrédients de ces bonbons sont les jaunes d'œufs et le sucre, en plus de la farine, des noix, de la cannelle, de la vanille, de la noix de coco et d'autres épices. Les moines et les nonnes avaient le sens de l'humour, aussi les pâtisseries portent des noms comme « double menton de l'ange » ou « lard du ciel ».

Même aujourd'hui, des siècles plus tard, plus de 200 types de délices sont préparés selon leurs recettes originales. Lisbonne abrite une scène de pâtisserie dynamique et diversifiée, avec des bonbons - y compris ceux de la tradition du couvent - fièrement exposés dans les vitrines des magasins à travers la ville. Recherchez les panneaux indiquant «Fabrico Próprio» (fait maison), attestant du caractère artisanal des pâtisseries.

Voici 12 spécialités portugaises à ne pas manquer et les meilleurs endroits pour les trouver à Lisbonne.

Bolo de Mel da Madeira (Gâteau au miel de Madère)

Avec ses nombreuses plantations de canne à sucre, l'île de Madère est devenue un important dépôt de production de sucre pour toutes les colonies du Portugal. Ce gâteau sombre et épicé est fait de miel de canne à sucre, de noix, de clous de girofle, d'anis étoilé et de cannelle, et a une forte saveur de mélasse. Le gâteau est considéré comme le plus ancien dessert de Madère, datant de 600 ans. Les insulaires de Madère le préparent généralement le 8 décembre, jour de l'Immaculée Conception, mais on le trouve toute l'année sur l'île ainsi qu'à Lisbonne. Remarque : Conformément à la tradition locale, le gâteau doit être coupé à la main et non au couteau.

Origine: Île de Madère
Où le trouver à Lisbonne : Mercearia Criativa Avenue Guerra Junqueiro 4A | +35 (1)2 18 48 51 98

Papos de Anjo (Double Menton de l'Ange)

Comme beaucoup d'autres bonbons portugais, Papos de Anjo nécessitent une énorme quantité de jaunes d'œufs - environ 20. L'un des bonbons les plus populaires de la province historique du Douro Litoral, sa création remonte au monastère de Santa Clara, dans la région nord, qui a été fondé au XVIIIe siècle.

Selon la plupart des recettes de ce bonbon, les jaunes doivent être fouettés jusqu'à ce qu'ils gonflent, puis le mélange est cuit jusqu'à ce qu'il soit ferme. Les pâtisseries obtenues sont ensuite bouillies légèrement dans du sirop de sucre parfumé principalement au rhum, à la vanille ou au zeste d'orange. Le produit fini peut être enveloppé dans une galette de communion et coupé en forme de demi-lune, ou conservé dans un sirop simple.

Origine: Région côtière du Douro (les plus célèbres viennent de la ville d'Amarante)
Où le trouver à Lisbonne : Chão das Almas Avenue de Rome 28B | +35 (1)2 11 33 78 65

Ovos Moles (œufs mous)

Les œufs mous d'Aveiro sont tellement adorés au Portugal qu'ils ont été la première pâtisserie conventuelle à recevoir un statut protégé de la Commission européenne. Ces gaufrettes délicates - qui sont en fait des gaufrettes de communion - sont fourrées d'une crème onctueuse de jaunes d'œufs et de sucre qui doit être cuite à une température très précise, de sorte que lorsque vous mordez dans la gaufrette, la crème de jaune d'oeuf fonde dans votre bouche. L'apparence de cette confection la rend particulièrement originale : Inspirée du paysage marin d'Aveiro, ovos taupes ont la forme de poissons, de coquillages et de tonneaux.

Origine: Aveiro
Où le trouver à Lisbonne : Casa dos Ovos Moles Calçada da Estrela 142 | +35 (1)9 19 30 37 88

Travesseiro de Sintra (Les oreillers de Sintra)

Tous les noms de bonbons portugais n'ont pas de thèmes célestes. Travesseiro, comme on appelle cette friandise, se traduit par "grand oreiller", un rappel que c'est quelque chose qui vaut la peine de rêver. (En fait, le nom vient de sa forme : le travesseiro est une pâtisserie rectangulaire à base d'amandes et de crème aux œufs.) Elle a d'abord été fabriquée à Casa Piriquita, une boulangerie fondée en 1862, dans la ville de Sintra. La petite-fille des fondateurs est tombée sur le travesseiro en lisant un livre de vieilles recettes et j'ai décidé de l'essayer. Selon les propriétaires de Piriquita, la recette contient également un ingrédient secret. Personne ne sait si c'est vrai, mais cela fait que les clients font la queue à la porte de Piriquita.

Origine: Sintra
Où le trouver à Lisbonne : Confeitaria Nacional Place de Figueira 18B | +35 (1)2 13 42 44 70

Découvrez le Portugal par vous-même

Vous pouvez désormais réserver un voyage gastronomique au Portugal, proposé par Eater and Black Tomato. Consultez l'itinéraire.

Pastel de Belém (Pâtisserie de Belém)

Un autre des desserts les plus légendaires du Portugal, cette recette de tarte aux œufs a été créée par les moines du monastère des Hiéronymites à Belém et plus tard vendue à une famille portugaise voisine qui a fait pastéis de Belem depuis. Leur pâtisserie, la célèbre Fábrica dos Pastéis de Belém, est le seul endroit où trouver de vrais pastéis de Belem très peu de gens connaissent la recette secrète des moines.

Trois chefs combinent les ingrédients à l'abri des regards indiscrets, puis un grand personnel assemble le bonbon à la main, y compris les croûtes. Bien que la recette soit secrète, quelques éléments se séparent pastéis de Belem des nombreuses autres tartes aux œufs du Portugal : la pâte feuilletée est légèrement salée et extrêmement croustillante, et la crème pâtissière est faite avec du lait - pas de la crème - ce qui la rend moins sucrée.

Origine: Belém, un quartier de Lisbonne
Où le trouver à Lisbonne : Fábrica dos Pasteis de Belém R. Belém 84-92 | +35 (1)2 13 63 74 23

Pastel de Nata (Tarte à la Crème)

Bien que le pastel de Belem recette reste un secret, il existe de nombreuses autres versions de la tarte aux œufs à travers le Portugal. Le pastel de nata est la nourriture la plus emblématique de Lisbonne, une ville où le temps semble s'être arrêté pour les petits plaisirs de la vie - en particulier la nourriture et les sucreries. La recette est devenue si populaire qu'il existe de nombreuses variantes parmi les pâtisseries et les boulangeries pour sa forme et sa garniture. Mieux expérimenté fraîchement sorti du four, saupoudré de cannelle et de sucre en poudre, mangez-en un - ou mieux encore, essayez-en plusieurs.

Origine: Lisbonne
Où le trouver à Lisbonne : Manteigaria Rua do Loreto 2 | +35 (1)2 13 47 14 92, Pastelaria Fim de Século Rua João Frederico Ludovice 28 | +35 (1)2 17 64 92 94, et Nata Lisbonne Rue de Prata 78 | +35 (1)2 13 47 21 44

Pastel de Feijão (Pâtisserie aux haricots)

Aussi connue sous le nom de gâteau aux haricots, cette pâtisserie est faite avec des haricots blancs cuits et en purée et des amandes. Une femme du nom de Joaquina Rodrigues, qui vivait dans la ville portugaise de Torres Vedras, a inventé ce bonbon à la fin du XIXe siècle. Ses proches ont transmis la recette, et au 20ème siècle, ses descendants ont ouvert des usines de confiserie qui ont rapidement connu un succès au-delà des frontières du village. La purée de haricots et les amandes râpées donnent aux petits gâteaux une texture ferme et équilibrent la douceur.

Origine: Torres Vedras
Où le trouver à Lisbonne : Fábrica do Pastel de Feijão Rua dos Remédios 33 | +35 (1)9 67 77 12 96

Pudim Abade de Priscos (Pudding au bacon portugais)

Manuel Joaquim Machado Rebelo, abbé de la paroisse de Priscos, était considéré comme l'un des plus grands cuisiniers portugais du XIXe siècle, connu pour préparer de somptueux banquets pour la famille royale. C'est l'une des rares recettes qu'il a partagées. Son pudding était célèbre non seulement pour son goût particulier et sa texture uniforme (ferme et veloutée jusqu'au bout), mais aussi pour ses ingrédients particuliers : porto et porc (généralement originaires des régions de Chaves ou de Melgaço). Vous pouvez à peine sentir la texture de la graisse de porc car elle se fond avec le goût incomparable des jaunes et des notes de porto, de cannelle et d'agrumes.

Origine: Braga
Où le trouver à Lisbonne : Café Lisbonne Largo de São Carlos 23 | +35 (1)2 11 91 44 98

Queijadas de Requeijão de Évora (Tarte au cheesecake d'Evora)

Comme pour beaucoup d'autres recettes portugaises, un queijada est une petite tarte sucrée (préparée avec du fromage ou du requeijão, un fromage portugais semblable à la ricotta) qui tient dans la paume de la main. Cette recette est originaire d'un couvent du sud du Portugal et est populaire à Évora, l'une des villes les plus historiques du pays et un site du patrimoine mondial de l'UNESCO. Le fromage de brebis ajoute une saveur piquante et une acidité qui s'équilibrent bien avec la douceur du sucre et du jaune d'œuf.

Origine: Évora
Où le trouver à Lisbonne : Casa dos Ovos Moles Calçada da Estrela 142 | +35 (1)9 19 30 37 88

Sericaia

Il s'agit d'un pudding aux œufs portugais traditionnel de la région de l'Alentejo. Les religieuses des couvents d'Elvas et de Vila Viçosa prétendent toutes deux être les créatrices du dessert, mais la version la plus traditionnelle de la recette est davantage liée à Elvas, où le dessert est garni des célèbres prunes de la région.

Le pudding a une quantité parfaite de douceur, avec un punch final de cannelle et une texture très lisse. Les ingrédients sont les mêmes que ceux des autres confiseries portugaises, mais Sericaia utilise également des blancs d'œufs pour créer une texture plus aérée, preuve que les nonnes pouvaient faire des miracles - elles étaient capables de créer des recettes entièrement différentes à partir de produits identiques.

Origine: Alentejo
Où le trouver à Lisbonne: Bica do Sapato Un Venue Infante D. Henrique, Armazém B Cais da Pedra a Sta Apolónia | +35 (1)2 18 81 03 20, Taberna da Rua das Flores Rue das Flores 103 | +35 (1)2 13 47 94 18

Torta de Azeitão (Tortas d'Azeitão)

Ce bonbon portugais commence par une fine feuille de génoise molle recouverte de crème de jaune d'œuf sucrée, saupoudrée de cannelle, puis roulée et coupée en morceaux de trois pouces. Selon la légende, la recette a été créée par Manuel Rodrigues, un aveugle devenu un fabricant réputé de gâteaux et de confiseries. Les tortas d'Azeitão sont des gâteaux traditionnels typiques de la région dont ils portent le nom dans le comté de Setúbal. Il a une texture merveilleuse : une génoise moelleuse et moelleuse avec une crème de jaune d'œuf veloutée créent la combinaison parfaite dans la bouche. Le citron et la cannelle coupent la douceur et lui donnent un goût équilibré qui se marie bien avec un verre de Moscatel de Setúbal, un vin doux également produit dans la région.

Origine: Azeitao
Où le trouver à Lisbonne : Doçaria de Azeitão (Parque das Nações) Gare do Oriente, Avenida Dom João II, Piso -1 | +35 (1)2 11 92 02 63

Toucinho do Céu (Lard du ciel)

L'utilisation de la graisse de porc est traditionnelle dans les confiseries portugaises. Le toucinho do céu, littéralement traduit par « bacon du ciel », est un gâteau aux amandes à base de saindoux de porc. Créé au XVIIIe siècle par des religieuses du couvent de Santa Clara dans le nord du Portugal, selon le site gastronomique Estila da Vida, ce gâteau dense est l'un des desserts les plus populaires du pays. Bien que le couvent ait fermé en 1910, certaines religieuses ont pris les recettes traditionnelles et les ont partagées. L'ajout d'amandes moulues donne au gâteau une texture ferme et une saveur de noisette qui se marie bien avec les jaunes d'œufs.

Origine: Guimarães
Où le trouver à Lisbonne : Pastelaria Alcôa R. Garret 37 | +35 (1)2 11 36 71 82

Rafael Tonon est un journaliste et écrivain culinaire brésilien qui a récemment publié un livre sur 50 restaurants de São Paulo qui ont plus de 50 ans.


Partager Toutes les options de partage pour : Les 12 douceurs portugaises incontournables

Des délicieuses tartes aux œufs au pudding au bacon, les pâtisseries portugaises sont chargées de jaunes d'œufs, de sucre et d'autres ingrédients riches. La plupart de ces desserts indulgents ont cependant une origine étonnamment pieuse : couvents et monastères catholiques.

Les religieuses et les moines du Portugal ont été les pionniers des sucreries du pays à partir du XVe siècle, lorsque le Portugal dominait les routes commerciales mondiales, y compris le commerce des épices, et que l'industrie sucrière coloniale était en plein essor. Dans la seule région d'Évora - à seulement une heure de route de Lisbonne - il y avait 11 couvents fabriquant des confiseries à la fin du XVIe siècle. "Nous parlons d'une petite région d'un petit pays comme le Portugal", explique Vitor Sobral, l'un des chefs acclamés de Lisbonne. « Le nombre de couvents et la diversité des douceurs qu'ils produisaient est incroyable.

Pourquoi les religieuses et les moines étaient-ils des acteurs si importants de la pâtisserie ? La légende raconte qu'ils amidonnaient leur linge avec des blancs d'œufs et devaient trouver une utilisation pour tous les jaunes en excès. Mais la vérité est qu'ils ont simplement eu le temps. Rita João et Pedro Ferreira, auteurs de l'encyclopédie portugaise de la pâtisserie Fabrico Próprio : La conception de la confiserie semi-industrielle portugaise, écrivent : « Ces lieux de foi et d'isolement étaient souvent de véritables laboratoires de création, où les religieux se consacraient à sauver d'anciennes recettes, ou à tester de nouveaux ingrédients venus du monde entier.

Les principaux ingrédients de ces bonbons sont les jaunes d'œufs et le sucre, en plus de la farine, des noix, de la cannelle, de la vanille, de la noix de coco et d'autres épices. Les moines et les nonnes avaient le sens de l'humour, aussi les pâtisseries portent des noms comme « double menton de l'ange » ou « lard du ciel ».

Même aujourd'hui, des siècles plus tard, plus de 200 types de délices sont préparés selon leurs recettes originales. Lisbonne abrite une scène de pâtisserie dynamique et diversifiée, avec des bonbons - y compris ceux de la tradition du couvent - fièrement exposés dans les vitrines des magasins à travers la ville. Recherchez les panneaux indiquant «Fabrico Próprio» (fait maison), attestant du caractère artisanal des pâtisseries.

Voici 12 spécialités portugaises à ne pas manquer et les meilleurs endroits pour les trouver à Lisbonne.

Bolo de Mel da Madeira (Gâteau au miel de Madère)

Avec ses nombreuses plantations de canne à sucre, l'île de Madère est devenue un important dépôt de production de sucre pour toutes les colonies du Portugal. Ce gâteau sombre et épicé est fait de miel de canne à sucre, de noix, de clous de girofle, d'anis étoilé et de cannelle, et a une forte saveur de mélasse. Le gâteau est considéré comme le plus ancien dessert de Madère, datant de 600 ans. Les insulaires de Madère le préparent généralement le 8 décembre, jour de l'Immaculée Conception, mais on le trouve toute l'année sur l'île ainsi qu'à Lisbonne. Remarque : Conformément à la tradition locale, le gâteau doit être coupé à la main et non au couteau.

Origine: Île de Madère
Où le trouver à Lisbonne : Mercearia Criativa Avenue Guerra Junqueiro 4A | +35 (1)2 18 48 51 98

Papos de Anjo (Double Menton de l'Ange)

Comme beaucoup d'autres bonbons portugais, Papos de Anjo nécessitent une énorme quantité de jaunes d'œufs - environ 20. L'un des bonbons les plus populaires de la province historique du Douro Litoral, sa création remonte au monastère de Santa Clara, dans la région nord, qui a été fondé au XVIIIe siècle.

Selon la plupart des recettes de ce bonbon, les jaunes doivent être fouettés jusqu'à ce qu'ils gonflent, puis le mélange est cuit jusqu'à ce qu'il soit ferme. Les pâtisseries obtenues sont ensuite bouillies légèrement dans du sirop de sucre parfumé principalement au rhum, à la vanille ou au zeste d'orange. Le produit fini peut être enveloppé dans une galette de communion et coupé en forme de demi-lune, ou conservé dans un sirop simple.

Origine: Région côtière du Douro (les plus célèbres viennent de la ville d'Amarante)
Où le trouver à Lisbonne : Chão das Almas Avenue de Rome 28B | +35 (1)2 11 33 78 65

Ovos Moles (œufs mous)

Les œufs mous d'Aveiro sont tellement adorés au Portugal qu'ils ont été la première pâtisserie conventuelle à recevoir un statut protégé de la Commission européenne. Ces gaufrettes délicates - qui sont en fait des gaufrettes de communion - sont fourrées d'une crème onctueuse de jaunes d'œufs et de sucre qui doit être cuite à une température très précise, de sorte que lorsque vous mordez dans la gaufrette, la crème de jaune d'oeuf fonde dans votre bouche. L'apparence de cette confection la rend particulièrement originale : Inspirée du paysage marin d'Aveiro, ovos taupes ont la forme de poissons, de coquillages et de tonneaux.

Origine: Aveiro
Où le trouver à Lisbonne : Casa dos Ovos Moles Calçada da Estrela 142 | +35 (1)9 19 30 37 88

Travesseiro de Sintra (Les oreillers de Sintra)

Tous les noms de bonbons portugais n'ont pas de thèmes célestes. Travesseiro, comme on appelle cette friandise, se traduit par "grand oreiller", un rappel que c'est quelque chose qui vaut la peine de rêver. (En fait, le nom vient de sa forme : le travesseiro est une pâtisserie rectangulaire à base d'amandes et de crème aux œufs.) Elle a d'abord été fabriquée à Casa Piriquita, une boulangerie fondée en 1862, dans la ville de Sintra. La petite-fille des fondateurs est tombée sur le travesseiro en lisant un livre de vieilles recettes et j'ai décidé de l'essayer. Selon les propriétaires de Piriquita, la recette contient également un ingrédient secret. Personne ne sait si c'est vrai, mais cela fait que les clients font la queue à la porte de Piriquita.

Origine: Sintra
Où le trouver à Lisbonne : Confeitaria Nacional Place de Figueira 18B | +35 (1)2 13 42 44 70

Découvrez le Portugal par vous-même

Vous pouvez désormais réserver un voyage gastronomique au Portugal, proposé par Eater and Black Tomato. Consultez l'itinéraire.

Pastel de Belém (Pâtisserie de Belém)

Un autre des desserts les plus légendaires du Portugal, cette recette de tarte aux œufs a été créée par les moines du monastère des Hiéronymites à Belém et plus tard vendue à une famille portugaise voisine qui a fait pastéis de Belem depuis. Leur pâtisserie, la célèbre Fábrica dos Pastéis de Belém, est le seul endroit où trouver de vrais pastéis de Belem très peu de gens connaissent la recette secrète des moines.

Trois chefs combinent les ingrédients à l'abri des regards indiscrets, puis un grand personnel assemble le bonbon à la main, y compris les croûtes. Bien que la recette soit secrète, quelques éléments se séparent pastéis de Belem des nombreuses autres tartes aux œufs du Portugal : la pâte feuilletée est légèrement salée et extrêmement croustillante, et la crème pâtissière est faite avec du lait - pas de la crème - ce qui la rend moins sucrée.

Origine: Belém, un quartier de Lisbonne
Où le trouver à Lisbonne : Fábrica dos Pasteis de Belém R. Belém 84-92 | +35 (1)2 13 63 74 23

Pastel de Nata (Tarte à la Crème)

Bien que le pastel de Belem recette reste un secret, il existe de nombreuses autres versions de la tarte aux œufs à travers le Portugal. Le pastel de nata est la nourriture la plus emblématique de Lisbonne, une ville où le temps semble s'être arrêté pour les petits plaisirs de la vie - en particulier la nourriture et les sucreries. La recette est devenue si populaire qu'il existe de nombreuses variantes parmi les pâtisseries et les boulangeries pour sa forme et sa garniture. Mieux expérimenté fraîchement sorti du four, saupoudré de cannelle et de sucre en poudre, mangez-en un - ou mieux encore, essayez-en plusieurs.

Origine: Lisbonne
Où le trouver à Lisbonne : Manteigaria Rua do Loreto 2 | +35 (1)2 13 47 14 92, Pastelaria Fim de Século Rua João Frederico Ludovice 28 | +35 (1)2 17 64 92 94, et Nata Lisbonne Rue de Prata 78 | +35 (1)2 13 47 21 44

Pastel de Feijão (Pâtisserie aux haricots)

Aussi connue sous le nom de gâteau aux haricots, cette pâtisserie est faite avec des haricots blancs cuits et en purée et des amandes. Une femme du nom de Joaquina Rodrigues, qui vivait dans la ville portugaise de Torres Vedras, a inventé ce bonbon à la fin du XIXe siècle. Ses proches ont transmis la recette, et au 20ème siècle, ses descendants ont ouvert des usines de confiserie qui ont rapidement connu un succès au-delà des frontières du village. La purée de haricots et les amandes râpées donnent aux petits gâteaux une texture ferme et équilibrent la douceur.

Origine: Torres Vedras
Où le trouver à Lisbonne : Fábrica do Pastel de Feijão Rua dos Remédios 33 | +35 (1)9 67 77 12 96

Pudim Abade de Priscos (Pudding au bacon portugais)

Manuel Joaquim Machado Rebelo, abbé de la paroisse de Priscos, était considéré comme l'un des plus grands cuisiniers portugais du XIXe siècle, connu pour préparer de somptueux banquets pour la famille royale. C'est l'une des rares recettes qu'il a partagées. Son pudding était célèbre non seulement pour son goût particulier et sa texture uniforme (ferme et veloutée jusqu'au bout), mais aussi pour ses ingrédients particuliers : porto et porc (généralement originaires des régions de Chaves ou de Melgaço). Vous pouvez à peine sentir la texture de la graisse de porc car elle se fond avec le goût incomparable des jaunes et des notes de porto, de cannelle et d'agrumes.

Origine: Braga
Où le trouver à Lisbonne : Café Lisbonne Largo de São Carlos 23 | +35 (1)2 11 91 44 98

Queijadas de Requeijão de Évora (Tarte au cheesecake d'Evora)

Comme pour beaucoup d'autres recettes portugaises, un queijada est une petite tarte sucrée (préparée avec du fromage ou du requeijão, un fromage portugais semblable à la ricotta) qui tient dans la paume de la main. Cette recette est originaire d'un couvent du sud du Portugal et est populaire à Évora, l'une des villes les plus historiques du pays et un site du patrimoine mondial de l'UNESCO. Le fromage de brebis ajoute une saveur piquante et une acidité qui s'équilibrent bien avec la douceur du sucre et du jaune d'œuf.

Origine: Évora
Où le trouver à Lisbonne : Casa dos Ovos Moles Calçada da Estrela 142 | +35 (1)9 19 30 37 88

Sericaia

Il s'agit d'un pudding aux œufs portugais traditionnel de la région de l'Alentejo. Les religieuses des couvents d'Elvas et de Vila Viçosa prétendent toutes deux être les créatrices du dessert, mais la version la plus traditionnelle de la recette est davantage liée à Elvas, où le dessert est garni des célèbres prunes de la région.

Le pudding a une quantité parfaite de douceur, avec un punch final de cannelle et une texture très lisse. Les ingrédients sont les mêmes que ceux des autres confiseries portugaises, mais Sericaia utilise également des blancs d'œufs pour créer une texture plus aérée, preuve que les nonnes pouvaient faire des miracles - elles étaient capables de créer des recettes entièrement différentes à partir de produits identiques.

Origine: Alentejo
Où le trouver à Lisbonne: Bica do Sapato Un Venue Infante D. Henrique, Armazém B Cais da Pedra a Sta Apolónia | +35 (1)2 18 81 03 20, Taberna da Rua das Flores Rue das Flores 103 | +35 (1)2 13 47 94 18

Torta de Azeitão (Tortas d'Azeitão)

Ce bonbon portugais commence par une fine feuille de génoise molle recouverte de crème de jaune d'œuf sucrée, saupoudrée de cannelle, puis roulée et coupée en morceaux de trois pouces. Selon la légende, la recette a été créée par Manuel Rodrigues, un aveugle devenu un fabricant réputé de gâteaux et de confiseries. Les tortas d'Azeitão sont des gâteaux traditionnels typiques de la région dont ils portent le nom dans le comté de Setúbal. Il a une texture merveilleuse : une génoise moelleuse et moelleuse avec une crème de jaune d'œuf veloutée créent la combinaison parfaite dans la bouche. Le citron et la cannelle coupent la douceur et lui donnent un goût équilibré qui se marie bien avec un verre de Moscatel de Setúbal, un vin doux également produit dans la région.

Origine: Azeitao
Où le trouver à Lisbonne : Doçaria de Azeitão (Parque das Nações) Gare do Oriente, Avenida Dom João II, Piso -1 | +35 (1)2 11 92 02 63

Toucinho do Céu (Lard du ciel)

L'utilisation de la graisse de porc est traditionnelle dans les confiseries portugaises. Le toucinho do céu, littéralement traduit par « bacon du ciel », est un gâteau aux amandes à base de saindoux de porc. Créé au XVIIIe siècle par des religieuses du couvent de Santa Clara dans le nord du Portugal, selon le site gastronomique Estila da Vida, ce gâteau dense est l'un des desserts les plus populaires du pays. Bien que le couvent ait fermé en 1910, certaines religieuses ont pris les recettes traditionnelles et les ont partagées. L'ajout d'amandes moulues donne au gâteau une texture ferme et une saveur de noisette qui se marie bien avec les jaunes d'œufs.

Origine: Guimarães
Où le trouver à Lisbonne : Pastelaria Alcôa R. Garret 37 | +35 (1)2 11 36 71 82

Rafael Tonon est un journaliste et écrivain culinaire brésilien qui a récemment publié un livre sur 50 restaurants de São Paulo qui ont plus de 50 ans.


Partager Toutes les options de partage pour : Les 12 douceurs portugaises incontournables

Des délicieuses tartes aux œufs au pudding au bacon, les pâtisseries portugaises sont chargées de jaunes d'œufs, de sucre et d'autres ingrédients riches. La plupart de ces desserts indulgents ont cependant une origine étonnamment pieuse : couvents et monastères catholiques.

Les religieuses et les moines du Portugal ont été les pionniers des sucreries du pays à partir du XVe siècle, lorsque le Portugal dominait les routes commerciales mondiales, y compris le commerce des épices, et que l'industrie sucrière coloniale était en plein essor. Dans la seule région d'Évora - à seulement une heure de route de Lisbonne - il y avait 11 couvents fabriquant des confiseries à la fin du XVIe siècle. "Nous parlons d'une petite région d'un petit pays comme le Portugal", explique Vitor Sobral, l'un des chefs acclamés de Lisbonne. « Le nombre de couvents et la diversité des douceurs qu'ils produisaient est incroyable.

Pourquoi les religieuses et les moines étaient-ils des acteurs si importants de la pâtisserie ? La légende raconte qu'ils amidonnaient leur linge avec des blancs d'œufs et devaient trouver une utilisation pour tous les jaunes en excès. Mais la vérité est qu'ils ont simplement eu le temps. Rita João et Pedro Ferreira, auteurs de l'encyclopédie portugaise de la pâtisserie Fabrico Próprio : La conception de la confiserie semi-industrielle portugaise, écrivent : « Ces lieux de foi et d'isolement étaient souvent de véritables laboratoires de création, où les religieux se consacraient à sauver d'anciennes recettes, ou à tester de nouveaux ingrédients venus du monde entier.

Les principaux ingrédients de ces bonbons sont les jaunes d'œufs et le sucre, en plus de la farine, des noix, de la cannelle, de la vanille, de la noix de coco et d'autres épices. Les moines et les nonnes avaient le sens de l'humour, aussi les pâtisseries portent des noms comme « double menton de l'ange » ou « lard du ciel ».

Même aujourd'hui, des siècles plus tard, plus de 200 types de délices sont préparés selon leurs recettes originales. Lisbonne abrite une scène de pâtisserie dynamique et diversifiée, avec des bonbons - y compris ceux de la tradition du couvent - fièrement exposés dans les vitrines des magasins à travers la ville. Recherchez les panneaux indiquant «Fabrico Próprio» (fait maison), attestant du caractère artisanal des pâtisseries.

Voici 12 spécialités portugaises à ne pas manquer et les meilleurs endroits pour les trouver à Lisbonne.

Bolo de Mel da Madeira (Gâteau au miel de Madère)

Avec ses nombreuses plantations de canne à sucre, l'île de Madère est devenue un important dépôt de production de sucre pour toutes les colonies du Portugal. Ce gâteau sombre et épicé est fait de miel de canne à sucre, de noix, de clous de girofle, d'anis étoilé et de cannelle, et a une forte saveur de mélasse. Le gâteau est considéré comme le plus ancien dessert de Madère, datant de 600 ans. Les insulaires de Madère le préparent généralement le 8 décembre, jour de l'Immaculée Conception, mais on le trouve toute l'année sur l'île ainsi qu'à Lisbonne. Remarque : Conformément à la tradition locale, le gâteau doit être coupé à la main et non au couteau.

Origine: Île de Madère
Où le trouver à Lisbonne : Mercearia Criativa Avenue Guerra Junqueiro 4A | +35 (1)2 18 48 51 98

Papos de Anjo (Double Menton de l'Ange)

Comme beaucoup d'autres bonbons portugais, Papos de Anjo nécessitent une énorme quantité de jaunes d'œufs - environ 20. L'un des bonbons les plus populaires de la province historique du Douro Litoral, sa création remonte au monastère de Santa Clara, dans la région nord, qui a été fondé au XVIIIe siècle.

Selon la plupart des recettes de ce bonbon, les jaunes doivent être fouettés jusqu'à ce qu'ils gonflent, puis le mélange est cuit jusqu'à ce qu'il soit ferme. Les pâtisseries obtenues sont ensuite bouillies légèrement dans du sirop de sucre parfumé principalement au rhum, à la vanille ou au zeste d'orange. Le produit fini peut être enveloppé dans une galette de communion et coupé en forme de demi-lune, ou conservé dans un sirop simple.

Origine: Région côtière du Douro (les plus célèbres viennent de la ville d'Amarante)
Où le trouver à Lisbonne : Chão das Almas Avenue de Rome 28B | +35 (1)2 11 33 78 65

Ovos Moles (œufs mous)

Les œufs mous d'Aveiro sont tellement adorés au Portugal qu'ils ont été la première pâtisserie conventuelle à recevoir un statut protégé de la Commission européenne. Ces gaufrettes délicates - qui sont en fait des gaufrettes de communion - sont fourrées d'une crème onctueuse de jaunes d'œufs et de sucre qui doit être cuite à une température très précise, de sorte que lorsque vous mordez dans la gaufrette, la crème de jaune d'oeuf fonde dans votre bouche. L'apparence de cette confection la rend particulièrement originale : Inspirée du paysage marin d'Aveiro, ovos taupes ont la forme de poissons, de coquillages et de tonneaux.

Origine: Aveiro
Où le trouver à Lisbonne : Casa dos Ovos Moles Calçada da Estrela 142 | +35 (1)9 19 30 37 88

Travesseiro de Sintra (Les oreillers de Sintra)

Tous les noms de bonbons portugais n'ont pas de thèmes célestes. Travesseiro, comme on appelle cette friandise, se traduit par "grand oreiller", un rappel que c'est quelque chose qui vaut la peine de rêver. (En fait, le nom vient de sa forme : le travesseiro est une pâtisserie rectangulaire à base d'amandes et de crème aux œufs.) Elle a d'abord été fabriquée à Casa Piriquita, une boulangerie fondée en 1862, dans la ville de Sintra. La petite-fille des fondateurs est tombée sur le travesseiro en lisant un livre de vieilles recettes et j'ai décidé de l'essayer. Selon les propriétaires de Piriquita, la recette contient également un ingrédient secret. Personne ne sait si c'est vrai, mais cela fait que les clients font la queue à la porte de Piriquita.

Origine: Sintra
Où le trouver à Lisbonne : Confeitaria Nacional Place de Figueira 18B | +35 (1)2 13 42 44 70

Découvrez le Portugal par vous-même

Vous pouvez désormais réserver un voyage gastronomique au Portugal, proposé par Eater and Black Tomato. Consultez l'itinéraire.

Pastel de Belém (Pâtisserie de Belém)

Un autre des desserts les plus légendaires du Portugal, cette recette de tarte aux œufs a été créée par les moines du monastère des Hiéronymites à Belém et plus tard vendue à une famille portugaise voisine qui a fait pastéis de Belem depuis. Leur pâtisserie, la célèbre Fábrica dos Pastéis de Belém, est le seul endroit où trouver de vrais pastéis de Belem très peu de gens connaissent la recette secrète des moines.

Trois chefs combinent les ingrédients à l'abri des regards indiscrets, puis un grand personnel assemble le bonbon à la main, y compris les croûtes. Bien que la recette soit secrète, quelques éléments se séparent pastéis de Belem des nombreuses autres tartes aux œufs du Portugal : la pâte feuilletée est légèrement salée et extrêmement croustillante, et la crème pâtissière est faite avec du lait - pas de la crème - ce qui la rend moins sucrée.

Origine: Belém, un quartier de Lisbonne
Où le trouver à Lisbonne : Fábrica dos Pasteis de Belém R. Belém 84-92 | +35 (1)2 13 63 74 23

Pastel de Nata (Tarte à la Crème)

Bien que le pastel de Belem recette reste un secret, il existe de nombreuses autres versions de la tarte aux œufs à travers le Portugal. Le pastel de nata est la nourriture la plus emblématique de Lisbonne, une ville où le temps semble s'être arrêté pour les petits plaisirs de la vie - en particulier la nourriture et les sucreries. La recette est devenue si populaire qu'il existe de nombreuses variantes parmi les pâtisseries et les boulangeries pour sa forme et sa garniture. Mieux expérimenté fraîchement sorti du four, saupoudré de cannelle et de sucre en poudre, mangez-en un - ou mieux encore, essayez-en plusieurs.

Origine: Lisbonne
Où le trouver à Lisbonne : Manteigaria Rua do Loreto 2 | +35 (1)2 13 47 14 92, Pastelaria Fim de Século Rua João Frederico Ludovice 28 | +35 (1)2 17 64 92 94, et Nata Lisbonne Rue de Prata 78 | +35 (1)2 13 47 21 44

Pastel de Feijão (Pâtisserie aux haricots)

Aussi connue sous le nom de gâteau aux haricots, cette pâtisserie est faite avec des haricots blancs cuits et en purée et des amandes. Une femme du nom de Joaquina Rodrigues, qui vivait dans la ville portugaise de Torres Vedras, a inventé ce bonbon à la fin du XIXe siècle. Ses proches ont transmis la recette, et au 20ème siècle, ses descendants ont ouvert des usines de confiserie qui ont rapidement connu un succès au-delà des frontières du village. La purée de haricots et les amandes râpées donnent aux petits gâteaux une texture ferme et équilibrent la douceur.

Origine: Torres Vedras
Où le trouver à Lisbonne : Fábrica do Pastel de Feijão Rua dos Remédios 33 | +35 (1)9 67 77 12 96

Pudim Abade de Priscos (Pudding au bacon portugais)

Manuel Joaquim Machado Rebelo, abbé de la paroisse de Priscos, était considéré comme l'un des plus grands cuisiniers portugais du XIXe siècle, connu pour préparer de somptueux banquets pour la famille royale. C'est l'une des rares recettes qu'il a partagées. Son pudding était célèbre non seulement pour son goût particulier et sa texture uniforme (ferme et veloutée jusqu'au bout), mais aussi pour ses ingrédients particuliers : porto et porc (généralement originaires des régions de Chaves ou de Melgaço). Vous pouvez à peine sentir la texture de la graisse de porc car elle se fond avec le goût incomparable des jaunes et des notes de porto, de cannelle et d'agrumes.

Origine: Braga
Où le trouver à Lisbonne : Café Lisbonne Largo de São Carlos 23 | +35 (1)2 11 91 44 98

Queijadas de Requeijão de Évora (Tarte au cheesecake d'Evora)

Comme pour beaucoup d'autres recettes portugaises, un queijada est une petite tarte sucrée (préparée avec du fromage ou du requeijão, un fromage portugais semblable à la ricotta) qui tient dans la paume de la main. Cette recette est originaire d'un couvent du sud du Portugal et est populaire à Évora, l'une des villes les plus historiques du pays et un site du patrimoine mondial de l'UNESCO. Le fromage de brebis ajoute une saveur piquante et une acidité qui s'équilibrent bien avec la douceur du sucre et du jaune d'œuf.

Origine: Évora
Où le trouver à Lisbonne : Casa dos Ovos Moles Calçada da Estrela 142 | +35 (1)9 19 30 37 88

Sericaia

Il s'agit d'un pudding aux œufs portugais traditionnel de la région de l'Alentejo. Les religieuses des couvents d'Elvas et de Vila Viçosa prétendent toutes deux être les créatrices du dessert, mais la version la plus traditionnelle de la recette est davantage liée à Elvas, où le dessert est garni des célèbres prunes de la région.

Le pudding a une quantité parfaite de douceur, avec un punch final de cannelle et une texture très lisse. Les ingrédients sont les mêmes que ceux des autres confiseries portugaises, mais Sericaia utilise également des blancs d'œufs pour créer une texture plus aérée, preuve que les nonnes pouvaient faire des miracles - elles étaient capables de créer des recettes entièrement différentes à partir de produits identiques.

Origine: Alentejo
Où le trouver à Lisbonne: Bica do Sapato Un Venue Infante D. Henrique, Armazém B Cais da Pedra a Sta Apolónia | +35 (1)2 18 81 03 20, Taberna da Rua das Flores Rue das Flores 103 | +35 (1)2 13 47 94 18

Torta de Azeitão (Tortas d'Azeitão)

Ce bonbon portugais commence par une fine feuille de génoise molle recouverte de crème de jaune d'œuf sucrée, saupoudrée de cannelle, puis roulée et coupée en morceaux de trois pouces. Selon la légende, la recette a été créée par Manuel Rodrigues, un aveugle devenu un fabricant réputé de gâteaux et de confiseries. Les tortas d'Azeitão sont des gâteaux traditionnels typiques de la région dont ils portent le nom dans le comté de Setúbal. Il a une texture merveilleuse : une génoise moelleuse et moelleuse avec une crème de jaune d'œuf veloutée créent la combinaison parfaite dans la bouche. Le citron et la cannelle coupent la douceur et lui donnent un goût équilibré qui se marie bien avec un verre de Moscatel de Setúbal, un vin doux également produit dans la région.

Origine: Azeitao
Où le trouver à Lisbonne : Doçaria de Azeitão (Parque das Nações) Gare do Oriente, Avenida Dom João II, Piso -1 | +35 (1)2 11 92 02 63

Toucinho do Céu (Lard du ciel)

L'utilisation de la graisse de porc est traditionnelle dans les confiseries portugaises. Le toucinho do céu, littéralement traduit par « bacon du ciel », est un gâteau aux amandes à base de saindoux de porc. Créé au XVIIIe siècle par des religieuses du couvent de Santa Clara dans le nord du Portugal, selon le site gastronomique Estila da Vida, ce gâteau dense est l'un des desserts les plus populaires du pays. Bien que le couvent ait fermé en 1910, certaines religieuses ont pris les recettes traditionnelles et les ont partagées. L'ajout d'amandes moulues donne au gâteau une texture ferme et une saveur de noisette qui se marie bien avec les jaunes d'œufs.

Origine: Guimarães
Où le trouver à Lisbonne : Pastelaria Alcôa R. Garret 37 | +35 (1)2 11 36 71 82

Rafael Tonon est un journaliste et écrivain culinaire brésilien qui a récemment publié un livre sur 50 restaurants de São Paulo qui ont plus de 50 ans.


Partager Toutes les options de partage pour : Les 12 douceurs portugaises incontournables

Des délicieuses tartes aux œufs au pudding au bacon, les pâtisseries portugaises sont chargées de jaunes d'œufs, de sucre et d'autres ingrédients riches. La plupart de ces desserts indulgents ont cependant une origine étonnamment pieuse : couvents et monastères catholiques.

Les religieuses et les moines du Portugal ont été les pionniers des sucreries du pays à partir du XVe siècle, lorsque le Portugal dominait les routes commerciales mondiales, y compris le commerce des épices, et que l'industrie sucrière coloniale était en plein essor. Dans la seule région d'Évora - à seulement une heure de route de Lisbonne - il y avait 11 couvents fabriquant des confiseries à la fin du XVIe siècle. "Nous parlons d'une petite région d'un petit pays comme le Portugal", explique Vitor Sobral, l'un des chefs acclamés de Lisbonne. « Le nombre de couvents et la diversité des douceurs qu'ils produisaient est incroyable.

Pourquoi les religieuses et les moines étaient-ils des acteurs si importants de la pâtisserie ? La légende raconte qu'ils amidonnaient leur linge avec des blancs d'œufs et devaient trouver une utilisation pour tous les jaunes en excès. Mais la vérité est qu'ils ont simplement eu le temps. Rita João et Pedro Ferreira, auteurs de l'encyclopédie portugaise de la pâtisserie Fabrico Próprio : La conception de la confiserie semi-industrielle portugaise, écrivent : « Ces lieux de foi et d'isolement étaient souvent de véritables laboratoires de création, où les religieux se consacraient à sauver d'anciennes recettes, ou à tester de nouveaux ingrédients venus du monde entier.

Les principaux ingrédients de ces bonbons sont les jaunes d'œufs et le sucre, en plus de la farine, des noix, de la cannelle, de la vanille, de la noix de coco et d'autres épices. Les moines et les nonnes avaient le sens de l'humour, aussi les pâtisseries portent des noms comme « double menton de l'ange » ou « lard du ciel ».

Même aujourd'hui, des siècles plus tard, plus de 200 types de délices sont préparés selon leurs recettes originales. Lisbonne abrite une scène de pâtisserie dynamique et diversifiée, avec des bonbons - y compris ceux de la tradition du couvent - fièrement exposés dans les vitrines des magasins à travers la ville. Recherchez les panneaux indiquant «Fabrico Próprio» (fait maison), attestant du caractère artisanal des pâtisseries.

Voici 12 spécialités portugaises à ne pas manquer et les meilleurs endroits pour les trouver à Lisbonne.

Bolo de Mel da Madeira (Gâteau au miel de Madère)

Avec ses nombreuses plantations de canne à sucre, l'île de Madère est devenue un important dépôt de production de sucre pour toutes les colonies du Portugal. Ce gâteau sombre et épicé est fait de miel de canne à sucre, de noix, de clous de girofle, d'anis étoilé et de cannelle, et a une forte saveur de mélasse. Le gâteau est considéré comme le plus ancien dessert de Madère, datant de 600 ans. Les insulaires de Madère le préparent généralement le 8 décembre, jour de l'Immaculée Conception, mais on le trouve toute l'année sur l'île ainsi qu'à Lisbonne. Remarque : Conformément à la tradition locale, le gâteau doit être coupé à la main et non au couteau.

Origine: Île de Madère
Où le trouver à Lisbonne : Mercearia Criativa Avenue Guerra Junqueiro 4A | +35 (1)2 18 48 51 98

Papos de Anjo (Double Menton de l'Ange)

Comme beaucoup d'autres bonbons portugais, Papos de Anjo nécessitent une énorme quantité de jaunes d'œufs - environ 20. L'un des bonbons les plus populaires de la province historique du Douro Litoral, sa création remonte au monastère de Santa Clara, dans la région nord, qui a été fondé au XVIIIe siècle.

Selon la plupart des recettes de ce bonbon, les jaunes doivent être fouettés jusqu'à ce qu'ils gonflent, puis le mélange est cuit jusqu'à ce qu'il soit ferme. Les pâtisseries obtenues sont ensuite bouillies légèrement dans du sirop de sucre parfumé principalement au rhum, à la vanille ou au zeste d'orange. Le produit fini peut être enveloppé dans une galette de communion et coupé en forme de demi-lune, ou conservé dans un sirop simple.

Origine: Région côtière du Douro (les plus célèbres viennent de la ville d'Amarante)
Où le trouver à Lisbonne : Chão das Almas Avenue de Rome 28B | +35 (1)2 11 33 78 65

Ovos Moles (œufs mous)

Les œufs mous d'Aveiro sont tellement adorés au Portugal qu'ils ont été la première pâtisserie conventuelle à recevoir un statut protégé de la Commission européenne. Ces gaufrettes délicates - qui sont en fait des gaufrettes de communion - sont fourrées d'une crème onctueuse de jaunes d'œufs et de sucre qui doit être cuite à une température très précise, de sorte que lorsque vous mordez dans la gaufrette, la crème de jaune d'oeuf fonde dans votre bouche. L'apparence de cette confection la rend particulièrement originale : Inspirée du paysage marin d'Aveiro, ovos taupes ont la forme de poissons, de coquillages et de tonneaux.

Origine: Aveiro
Où le trouver à Lisbonne : Casa dos Ovos Moles Calçada da Estrela 142 | +35 (1)9 19 30 37 88

Travesseiro de Sintra (Les oreillers de Sintra)

Tous les noms de bonbons portugais n'ont pas de thèmes célestes. Travesseiro, comme on appelle cette friandise, se traduit par "grand oreiller", un rappel que c'est quelque chose qui vaut la peine de rêver. (En fait, le nom vient de sa forme : le travesseiro est une pâtisserie rectangulaire à base d'amandes et de crème aux œufs.) Elle a d'abord été fabriquée à Casa Piriquita, une boulangerie fondée en 1862, dans la ville de Sintra. La petite-fille des fondateurs est tombée sur le travesseiro en lisant un livre de vieilles recettes et j'ai décidé de l'essayer. Selon les propriétaires de Piriquita, la recette contient également un ingrédient secret. Personne ne sait si c'est vrai, mais cela fait que les clients font la queue à la porte de Piriquita.

Origine: Sintra
Où le trouver à Lisbonne : Confeitaria Nacional Place de Figueira 18B | +35 (1)2 13 42 44 70

Découvrez le Portugal par vous-même

Vous pouvez désormais réserver un voyage gastronomique au Portugal, proposé par Eater and Black Tomato. Consultez l'itinéraire.

Pastel de Belém (Pâtisserie de Belém)

Un autre des desserts les plus légendaires du Portugal, cette recette de tarte aux œufs a été créée par les moines du monastère des Hiéronymites à Belém et plus tard vendue à une famille portugaise voisine qui a fait pastéis de Belem depuis. Leur pâtisserie, la célèbre Fábrica dos Pastéis de Belém, est le seul endroit où trouver de vrais pastéis de Belem très peu de gens connaissent la recette secrète des moines.

Trois chefs combinent les ingrédients à l'abri des regards indiscrets, puis un grand personnel assemble le bonbon à la main, y compris les croûtes. Bien que la recette soit secrète, quelques éléments se séparent pastéis de Belem des nombreuses autres tartes aux œufs du Portugal : la pâte feuilletée est légèrement salée et extrêmement croustillante, et la crème pâtissière est faite avec du lait - pas de la crème - ce qui la rend moins sucrée.

Origine: Belém, un quartier de Lisbonne
Où le trouver à Lisbonne : Fábrica dos Pasteis de Belém R. Belém 84-92 | +35 (1)2 13 63 74 23

Pastel de Nata (Tarte à la Crème)

Bien que le pastel de Belem recette reste un secret, il existe de nombreuses autres versions de la tarte aux œufs à travers le Portugal. Le pastel de nata est la nourriture la plus emblématique de Lisbonne, une ville où le temps semble s'être arrêté pour les petits plaisirs de la vie - en particulier la nourriture et les sucreries. La recette est devenue si populaire qu'il existe de nombreuses variantes parmi les pâtisseries et les boulangeries pour sa forme et sa garniture. Mieux expérimenté fraîchement sorti du four, saupoudré de cannelle et de sucre en poudre, mangez-en un - ou mieux encore, essayez-en plusieurs.

Origine: Lisbonne
Où le trouver à Lisbonne : Manteigaria Rua do Loreto 2 | +35 (1)2 13 47 14 92, Pastelaria Fim de Século Rua João Frederico Ludovice 28 | +35 (1)2 17 64 92 94, et Nata Lisbonne Rue de Prata 78 | +35 (1)2 13 47 21 44

Pastel de Feijão (Pâtisserie aux haricots)

Aussi connue sous le nom de gâteau aux haricots, cette pâtisserie est faite avec des haricots blancs cuits et en purée et des amandes. Une femme du nom de Joaquina Rodrigues, qui vivait dans la ville portugaise de Torres Vedras, a inventé ce bonbon à la fin du XIXe siècle. Ses proches ont transmis la recette, et au 20ème siècle, ses descendants ont ouvert des usines de confiserie qui ont rapidement connu un succès au-delà des frontières du village. La purée de haricots et les amandes râpées donnent aux petits gâteaux une texture ferme et équilibrent la douceur.

Origine: Torres Vedras
Où le trouver à Lisbonne : Fábrica do Pastel de Feijão Rua dos Remédios 33 | +35 (1)9 67 77 12 96

Pudim Abade de Priscos (Pudding au bacon portugais)

Manuel Joaquim Machado Rebelo, abbé de la paroisse de Priscos, était considéré comme l'un des plus grands cuisiniers portugais du XIXe siècle, connu pour préparer de somptueux banquets pour la famille royale. C'est l'une des rares recettes qu'il a partagées. Son pudding était célèbre non seulement pour son goût particulier et sa texture uniforme (ferme et veloutée jusqu'au bout), mais aussi pour ses ingrédients particuliers : porto et porc (généralement originaires des régions de Chaves ou de Melgaço). Vous pouvez à peine sentir la texture de la graisse de porc car elle se fond avec le goût incomparable des jaunes et des notes de porto, de cannelle et d'agrumes.

Origine: Braga
Où le trouver à Lisbonne : Café Lisbonne Largo de São Carlos 23 | +35 (1)2 11 91 44 98

Queijadas de Requeijão de Évora (Tarte au cheesecake d'Evora)

Comme pour beaucoup d'autres recettes portugaises, un queijada est une petite tarte sucrée (préparée avec du fromage ou du requeijão, un fromage portugais semblable à la ricotta) qui tient dans la paume de la main. Cette recette est originaire d'un couvent du sud du Portugal et est populaire à Évora, l'une des villes les plus historiques du pays et un site du patrimoine mondial de l'UNESCO. Le fromage de brebis ajoute une saveur piquante et une acidité qui s'équilibrent bien avec la douceur du sucre et du jaune d'œuf.

Origine: Évora
Où le trouver à Lisbonne : Casa dos Ovos Moles Calçada da Estrela 142 | +35 (1)9 19 30 37 88

Sericaia

Il s'agit d'un pudding aux œufs portugais traditionnel de la région de l'Alentejo. Les religieuses des couvents d'Elvas et de Vila Viçosa prétendent toutes deux être les créatrices du dessert, mais la version la plus traditionnelle de la recette est davantage liée à Elvas, où le dessert est garni des célèbres prunes de la région.

Le pudding a une quantité parfaite de douceur, avec un punch final de cannelle et une texture très lisse. Les ingrédients sont les mêmes que ceux des autres confiseries portugaises, mais Sericaia utilise également des blancs d'œufs pour créer une texture plus aérée, preuve que les nonnes pouvaient faire des miracles - elles étaient capables de créer des recettes entièrement différentes à partir de produits identiques.

Origine: Alentejo
Où le trouver à Lisbonne: Bica do Sapato Un Venue Infante D. Henrique, Armazém B Cais da Pedra a Sta Apolónia | +35 (1)2 18 81 03 20, Taberna da Rua das Flores Rue das Flores 103 | +35 (1)2 13 47 94 18

Torta de Azeitão (Tortas d'Azeitão)

Ce bonbon portugais commence par une fine feuille de génoise molle recouverte de crème de jaune d'œuf sucrée, saupoudrée de cannelle, puis roulée et coupée en morceaux de trois pouces. Selon la légende, la recette a été créée par Manuel Rodrigues, un aveugle devenu un fabricant réputé de gâteaux et de confiseries. Les tortas d'Azeitão sont des gâteaux traditionnels typiques de la région dont ils portent le nom dans le comté de Setúbal. Il a une texture merveilleuse : une génoise moelleuse et moelleuse avec une crème de jaune d'œuf veloutée créent la combinaison parfaite dans la bouche. Le citron et la cannelle coupent la douceur et lui donnent un goût équilibré qui se marie bien avec un verre de Moscatel de Setúbal, un vin doux également produit dans la région.

Origine: Azeitao
Où le trouver à Lisbonne : Doçaria de Azeitão (Parque das Nações) Gare do Oriente, Avenida Dom João II, Piso -1 | +35 (1)2 11 92 02 63

Toucinho do Céu (Lard du ciel)

L'utilisation de la graisse de porc est traditionnelle dans les confiseries portugaises. Le toucinho do céu, littéralement traduit par « bacon du ciel », est un gâteau aux amandes à base de saindoux de porc. Créé au XVIIIe siècle par des religieuses du couvent de Santa Clara dans le nord du Portugal, selon le site gastronomique Estila da Vida, ce gâteau dense est l'un des desserts les plus populaires du pays. Bien que le couvent ait fermé en 1910, certaines religieuses ont pris les recettes traditionnelles et les ont partagées. L'ajout d'amandes moulues donne au gâteau une texture ferme et une saveur de noisette qui se marie bien avec les jaunes d'œufs.

Origine: Guimarães
Où le trouver à Lisbonne : Pastelaria Alcôa R. Garret 37 | +35 (1)2 11 36 71 82

Rafael Tonon est un journaliste et écrivain culinaire brésilien qui a récemment publié un livre sur 50 restaurants de São Paulo qui ont plus de 50 ans.


Partager Toutes les options de partage pour : Les 12 douceurs portugaises incontournables

Des délicieuses tartes aux œufs au pudding au bacon, les pâtisseries portugaises sont chargées de jaunes d'œufs, de sucre et d'autres ingrédients riches. La plupart de ces desserts indulgents ont cependant une origine étonnamment pieuse : couvents et monastères catholiques.

Les religieuses et les moines du Portugal ont été les pionniers des sucreries du pays à partir du XVe siècle, lorsque le Portugal dominait les routes commerciales mondiales, y compris le commerce des épices, et que l'industrie sucrière coloniale était en plein essor. Dans la seule région d'Évora - à seulement une heure de route de Lisbonne - il y avait 11 couvents fabriquant des confiseries à la fin du XVIe siècle. "Nous parlons d'une petite région d'un petit pays comme le Portugal", explique Vitor Sobral, l'un des chefs acclamés de Lisbonne. « Le nombre de couvents et la diversité des douceurs qu'ils produisaient est incroyable.

Pourquoi les religieuses et les moines étaient-ils des acteurs si importants de la pâtisserie ? La légende raconte qu'ils amidonnaient leur linge avec des blancs d'œufs et devaient trouver une utilisation pour tous les jaunes en excès. Mais la vérité est qu'ils ont simplement eu le temps. Rita João et Pedro Ferreira, auteurs de l'encyclopédie portugaise de la pâtisserie Fabrico Próprio : La conception de la confiserie semi-industrielle portugaise, écrivent : « Ces lieux de foi et d'isolement étaient souvent de véritables laboratoires de création, où les religieux se consacraient à sauver d'anciennes recettes, ou à tester de nouveaux ingrédients venus du monde entier.

Les principaux ingrédients de ces bonbons sont les jaunes d'œufs et le sucre, en plus de la farine, des noix, de la cannelle, de la vanille, de la noix de coco et d'autres épices. Les moines et les nonnes avaient le sens de l'humour, aussi les pâtisseries portent des noms comme « double menton de l'ange » ou « lard du ciel ».

Même aujourd'hui, des siècles plus tard, plus de 200 types de délices sont préparés selon leurs recettes originales. Lisbonne abrite une scène de pâtisserie dynamique et diversifiée, avec des bonbons - y compris ceux de la tradition du couvent - fièrement exposés dans les vitrines des magasins à travers la ville. Recherchez les panneaux indiquant «Fabrico Próprio» (fait maison), attestant du caractère artisanal des pâtisseries.

Voici 12 spécialités portugaises à ne pas manquer et les meilleurs endroits pour les trouver à Lisbonne.

Bolo de Mel da Madeira (Gâteau au miel de Madère)

Avec ses nombreuses plantations de canne à sucre, l'île de Madère est devenue un important dépôt de production de sucre pour toutes les colonies du Portugal. Ce gâteau sombre et épicé est fait de miel de canne à sucre, de noix, de clous de girofle, d'anis étoilé et de cannelle, et a une forte saveur de mélasse. Le gâteau est considéré comme le plus ancien dessert de Madère, datant de 600 ans. Les insulaires de Madère le préparent généralement le 8 décembre, jour de l'Immaculée Conception, mais on le trouve toute l'année sur l'île ainsi qu'à Lisbonne. Remarque : Conformément à la tradition locale, le gâteau doit être coupé à la main et non au couteau.

Origine: Île de Madère
Où le trouver à Lisbonne : Mercearia Criativa Avenue Guerra Junqueiro 4A | +35 (1)2 18 48 51 98

Papos de Anjo (Double Menton de l'Ange)

Comme beaucoup d'autres bonbons portugais, Papos de Anjo nécessitent une énorme quantité de jaunes d'œufs - environ 20. L'un des bonbons les plus populaires de la province historique du Douro Litoral, sa création remonte au monastère de Santa Clara, dans la région nord, qui a été fondé au XVIIIe siècle.

Selon la plupart des recettes de ce bonbon, les jaunes doivent être fouettés jusqu'à ce qu'ils gonflent, puis le mélange est cuit jusqu'à ce qu'il soit ferme. Les pâtisseries obtenues sont ensuite bouillies légèrement dans du sirop de sucre parfumé principalement au rhum, à la vanille ou au zeste d'orange. Le produit fini peut être enveloppé dans une galette de communion et coupé en forme de demi-lune, ou conservé dans un sirop simple.

Origine: Région côtière du Douro (les plus célèbres viennent de la ville d'Amarante)
Où le trouver à Lisbonne : Chão das Almas Avenue de Rome 28B | +35 (1)2 11 33 78 65

Ovos Moles (œufs mous)

Les œufs mous d'Aveiro sont tellement adorés au Portugal qu'ils ont été la première pâtisserie conventuelle à recevoir un statut protégé de la Commission européenne. Ces gaufrettes délicates - qui sont en fait des gaufrettes de communion - sont fourrées d'une crème onctueuse de jaunes d'œufs et de sucre qui doit être cuite à une température très précise, de sorte que lorsque vous mordez dans la gaufrette, la crème de jaune d'oeuf fonde dans votre bouche. L'apparence de cette confection la rend particulièrement originale : Inspirée du paysage marin d'Aveiro, ovos taupes ont la forme de poissons, de coquillages et de tonneaux.

Origine: Aveiro
Où le trouver à Lisbonne : Casa dos Ovos Moles Calçada da Estrela 142 | +35 (1)9 19 30 37 88

Travesseiro de Sintra (Les oreillers de Sintra)

Tous les noms de bonbons portugais n'ont pas de thèmes célestes. Travesseiro, comme on appelle cette friandise, se traduit par "grand oreiller", un rappel que c'est quelque chose qui vaut la peine de rêver. (En fait, le nom vient de sa forme : le travesseiro est une pâtisserie rectangulaire à base d'amandes et de crème aux œufs.) Elle a d'abord été fabriquée à Casa Piriquita, une boulangerie fondée en 1862, dans la ville de Sintra. La petite-fille des fondateurs est tombée sur le travesseiro en lisant un livre de vieilles recettes et j'ai décidé de l'essayer. Selon les propriétaires de Piriquita, la recette contient également un ingrédient secret. Personne ne sait si c'est vrai, mais cela fait que les clients font la queue à la porte de Piriquita.

Origine: Sintra
Où le trouver à Lisbonne : Confeitaria Nacional Place de Figueira 18B | +35 (1)2 13 42 44 70

Découvrez le Portugal par vous-même

Vous pouvez désormais réserver un voyage gastronomique au Portugal, proposé par Eater and Black Tomato. Consultez l'itinéraire.

Pastel de Belém (Pâtisserie de Belém)

Un autre des desserts les plus légendaires du Portugal, cette recette de tarte aux œufs a été créée par les moines du monastère des Hiéronymites à Belém et plus tard vendue à une famille portugaise voisine qui a fait pastéis de Belem depuis. Leur pâtisserie, la célèbre Fábrica dos Pastéis de Belém, est le seul endroit où trouver de vrais pastéis de Belem très peu de gens connaissent la recette secrète des moines.

Trois chefs combinent les ingrédients à l'abri des regards indiscrets, puis un grand personnel assemble le bonbon à la main, y compris les croûtes. Bien que la recette soit secrète, quelques éléments se séparent pastéis de Belem des nombreuses autres tartes aux œufs du Portugal : la pâte feuilletée est légèrement salée et extrêmement croustillante, et la crème pâtissière est faite avec du lait - pas de la crème - ce qui la rend moins sucrée.

Origine: Belém, un quartier de Lisbonne
Où le trouver à Lisbonne : Fábrica dos Pasteis de Belém R. Belém 84-92 | +35 (1)2 13 63 74 23

Pastel de Nata (Tarte à la Crème)

Bien que le pastel de Belem recette reste un secret, il existe de nombreuses autres versions de la tarte aux œufs à travers le Portugal. Le pastel de nata est la nourriture la plus emblématique de Lisbonne, une ville où le temps semble s'être arrêté pour les petits plaisirs de la vie - en particulier la nourriture et les sucreries. La recette est devenue si populaire qu'il existe de nombreuses variantes parmi les pâtisseries et les boulangeries pour sa forme et sa garniture. Mieux expérimenté fraîchement sorti du four, saupoudré de cannelle et de sucre en poudre, mangez-en un - ou mieux encore, essayez-en plusieurs.

Origine: Lisbonne
Où le trouver à Lisbonne : Manteigaria Rua do Loreto 2 | +35 (1)2 13 47 14 92, Pastelaria Fim de Século Rua João Frederico Ludovice 28 | +35 (1)2 17 64 92 94, et Nata Lisbonne Rue de Prata 78 | +35 (1)2 13 47 21 44

Pastel de Feijão (Pâtisserie aux haricots)

Aussi connue sous le nom de gâteau aux haricots, cette pâtisserie est faite avec des haricots blancs cuits et en purée et des amandes. Une femme du nom de Joaquina Rodrigues, qui vivait dans la ville portugaise de Torres Vedras, a inventé ce bonbon à la fin du XIXe siècle. Ses proches ont transmis la recette, et au 20ème siècle, ses descendants ont ouvert des usines de confiserie qui ont rapidement connu un succès au-delà des frontières du village. La purée de haricots et les amandes râpées donnent aux petits gâteaux une texture ferme et équilibrent la douceur.

Origine: Torres Vedras
Où le trouver à Lisbonne : Fábrica do Pastel de Feijão Rua dos Remédios 33 | +35 (1)9 67 77 12 96

Pudim Abade de Priscos (Pudding au bacon portugais)

Manuel Joaquim Machado Rebelo, abbé de la paroisse de Priscos, était considéré comme l'un des plus grands cuisiniers portugais du XIXe siècle, connu pour préparer de somptueux banquets pour la famille royale. C'est l'une des rares recettes qu'il a partagées. Son pudding était célèbre non seulement pour son goût particulier et sa texture uniforme (ferme et veloutée jusqu'au bout), mais aussi pour ses ingrédients particuliers : porto et porc (généralement originaires des régions de Chaves ou de Melgaço). Vous pouvez à peine sentir la texture de la graisse de porc car elle se fond avec le goût incomparable des jaunes et des notes de porto, de cannelle et d'agrumes.

Origine: Braga
Où le trouver à Lisbonne : Café Lisbonne Largo de São Carlos 23 | +35 (1)2 11 91 44 98

Queijadas de Requeijão de Évora (Tarte au cheesecake d'Evora)

Comme pour beaucoup d'autres recettes portugaises, un queijada est une petite tarte sucrée (préparée avec du fromage ou du requeijão, un fromage portugais semblable à la ricotta) qui tient dans la paume de la main. Cette recette est originaire d'un couvent du sud du Portugal et est populaire à Évora, l'une des villes les plus historiques du pays et un site du patrimoine mondial de l'UNESCO. Le fromage de brebis ajoute une saveur piquante et une acidité qui s'équilibrent bien avec la douceur du sucre et du jaune d'œuf.

Origine: Évora
Où le trouver à Lisbonne : Casa dos Ovos Moles Calçada da Estrela 142 | +35 (1)9 19 30 37 88

Sericaia

Il s'agit d'un pudding aux œufs portugais traditionnel de la région de l'Alentejo. Les religieuses des couvents d'Elvas et de Vila Viçosa prétendent toutes deux être les créatrices du dessert, mais la version la plus traditionnelle de la recette est davantage liée à Elvas, où le dessert est garni des célèbres prunes de la région.

Le pudding a une quantité parfaite de douceur, avec un punch final de cannelle et une texture très lisse. Les ingrédients sont les mêmes que ceux des autres confiseries portugaises, mais Sericaia utilise également des blancs d'œufs pour créer une texture plus aérée, preuve que les nonnes pouvaient faire des miracles - elles étaient capables de créer des recettes entièrement différentes à partir de produits identiques.

Origine: Alentejo
Où le trouver à Lisbonne: Bica do Sapato Un Venue Infante D. Henrique, Armazém B Cais da Pedra a Sta Apolónia | +35 (1)2 18 81 03 20, Taberna da Rua das Flores Rue das Flores 103 | +35 (1)2 13 47 94 18

Torta de Azeitão (Tortas d'Azeitão)

Ce bonbon portugais commence par une fine feuille de génoise molle recouverte de crème de jaune d'œuf sucrée, saupoudrée de cannelle, puis roulée et coupée en morceaux de trois pouces. Selon la légende, la recette a été créée par Manuel Rodrigues, un aveugle devenu un fabricant réputé de gâteaux et de confiseries. Les tortas d'Azeitão sont des gâteaux traditionnels typiques de la région dont ils portent le nom dans le comté de Setúbal. Il a une texture merveilleuse : une génoise moelleuse et moelleuse avec une crème de jaune d'œuf veloutée créent la combinaison parfaite dans la bouche. Le citron et la cannelle coupent la douceur et lui donnent un goût équilibré qui se marie bien avec un verre de Moscatel de Setúbal, un vin doux également produit dans la région.

Origine: Azeitao
Où le trouver à Lisbonne : Doçaria de Azeitão (Parque das Nações) Gare do Oriente, Avenida Dom João II, Piso -1 | +35 (1)2 11 92 02 63

Toucinho do Céu (Lard du ciel)

L'utilisation de la graisse de porc est traditionnelle dans les confiseries portugaises. Le toucinho do céu, littéralement traduit par « bacon du ciel », est un gâteau aux amandes à base de saindoux de porc. Créé au XVIIIe siècle par des religieuses du couvent de Santa Clara dans le nord du Portugal, selon le site gastronomique Estila da Vida, ce gâteau dense est l'un des desserts les plus populaires du pays. Bien que le couvent ait fermé en 1910, certaines religieuses ont pris les recettes traditionnelles et les ont partagées. L'ajout d'amandes moulues donne au gâteau une texture ferme et une saveur de noisette qui se marie bien avec les jaunes d'œufs.

Origine: Guimarães
Où le trouver à Lisbonne : Pastelaria Alcôa R. Garret 37 | +35 (1)2 11 36 71 82

Rafael Tonon est un journaliste et écrivain culinaire brésilien qui a récemment publié un livre sur 50 restaurants de São Paulo qui ont plus de 50 ans.


Voir la vidéo: 48 HOURS IN LISBOA PORTUGAL. . 48 HORAS EN LISBOA PORTUGAL